Afrobasket 2015: le Sénégal peut-il aller au bout?

L’équipe nationale Sénégalaise suscite de grands espoirs parce qu’elle a atteint les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2014. Les Sénégalais seront-ils toutefois à la hauteur lors d’un Championnat d’Afrique qu’ils n’ont plus remporté depuis 1997 ?

L’équipe du Sénégal de basket-ball va-t-elle mettre fin à plus de quinze années de disette en Championnat d’Afrique ? Les Sénégalais abordent l’Afrobasket 2015 (19-30 août en Tunisie) dans la peau d’un favori. Et pour cause : ils ont atteint les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2014 où ils avaient été éliminés par l’Espagne, le pays hôte.

C’est à Dakar qu’ils préparent l’Afrobasket 2015. Un stage marqué par des victoires sur les équipes du Cap-Vert (72-50) et du Mali (61-52). Tous les voyants semblent donc au vert pour le Sénégal, troisième nation la plus titrée du continent après l’Angola (11 sacres) et l’Egypte (5 sacres également). Mais tout n’est pas si simple.

Des problèmes récurrents
On oublie un peu vite que les Sénégalais ne se sont pas qualifiés pour cet Afrobasket 2015. Ils ont été « invités » par la Fiba-Afrique, l’instance dirigeante du basket-ball africain, après s’être heurtés au Mali en éliminatoires. La plupart des meilleurs joueurs n’étaient certes pas présents face aux Maliens. Mais le résultat est là : les Lions doivent leur présence en Tunisie à leur statut de grande nation africaine.

La délégation sénégalaise doit en outre composée avec certains problèmes d’organisation et d’intendance. Le pivot Gorgui Dieng a ainsi dû attendre plusieurs jours avant de pouvoir s’entraîner avec ses partenaires. Pour cela, le joueur des Timberwolves de Minnesota devait en effet être assuré contre les blessures, conformément aux exigences des clubs NBA.


Ces derniers jours, la tanière a également été agitée par des négociations tendues sur les primes de participation à l’Afrobasket 2015. Mécontents des sommes proposées, les joueurs ont refusé de prendre part à un entraînement, rapportent les médias locaux.

« Le groupe se concentre dans un seul but, voilà pourquoi nous ne voulons pas parler des problèmes qui non rien avoir avec le basket-ball », a lâché l’ailier Maleye Ndoye, rapporte le site de la Fédération internationale (FIBA).

Une préparation tronquée

L’équipe dirigée par Cheikh Sarr devait en outre effectuer un tournoi de préparation à Paris. Mais le déplacement a été annulé suite à un désaccord entre les organisateurs et la nouvelle direction de la Fédération sénégalaise. Un autre séjour est envisagé à Santander pour y affronter l’Espagne le 16 août. Ce serait une dernière répétition avant d’attaquer le Championnat d’Afrique en Tunisie.

Durant cet Afrobasket 2015, les Sénégalais joueront dans le groupe B contre le Maroc, le Mozambique et surtout l’Angola, tentant du titre et favori du tournoi. A cette occasion, ils devront faire sans les services de leur ailier fort, Maurice Ndour, qui a signé un contrat avec les Mavericks de Dallas en NBA.

Il y a deux ans, en Côte d’Ivoire, les Sénégalais avaient fini 3es de justesse. Ils s’étaient ainsi qualifiés pour la Coupe du monde 2014. Cette fois, ils visent une participation aux Jeux olympiques 2016. Le vainqueur de l’Afrobasket est qualifié d’office pour les JO 2016.

Retour à l'accueil