Afrobasket 2015: Gros plan sur le Cap Vert

PRAIA (AfroBasket 2015) – En prélude à l’AfroBasket 2015, Fiba.com a décidé de faire un gros plan sur chacune des 16 équipes participantes au championnat qui aura lieu du 19 au 30 Août.


Équipe: Cap-Vert
Classement mondial Masculin FIBA bwin: 55ème
Dernière participation à l’AfroBasket: 2013 (4 victoires, 3 défaites; 6e place)
Meilleur résultat dans l'histoire de l’AfroBasket: Troisième en 2007
Qualifié pour AfroBasket 2015 - Double victoire face à la Guinée en en éliminatoires de la zone 2 de FIBA Afrique

Histoire / Qualification: Après une absence de huit ans de la compétition phare de FIBA Afrique, le Cap-Vert y est revenu à son meilleur niveau, s’adjugeant une troisième place historique à l’AfroBasket 2007 qui a eu lieu en Angola.

Pour les Capverdiens, le fait de participer à ce championnat en Angola - sous la houlette d’Emmanuel Trovoada, l’Entraineur principal de nationalité angolaise – équivalait à une participation à domicile au regard des affinités historiques entre les deux pays.

Dans ce championnat, le Cap-Vert avait remporté quatre matchs, et enregistré deux défaites face au pays hôte.

Et, ce sont les Angolais qui ont empêché le Cap-Vert d’accéder à la finale pour les avoir battus par 93-60 en demi-finales.

Au moment où tout le continent espérait voir les Cap-Verdiens rééditer cet exploit deux plus tard en 2009 en Libye, ils ont chuté à la 13ème place, malgré une nette victoire face à la Tunisie en ouverture du championnat.

Malgré une absence à l’édition 2011 du championnat, le Cap-Vert s’était préparé pour démontrer à l’AfroBasket 2013 qu’il pouvait se bâtir une réputation parmi les grandes nations.

Et, tout se déroulait selon le plan pour les insulaires, jusqu'à ce qu’ils croisent le chemin de l'Egypte en quarts de finale.

Les Nord-Africains, qui avaient fait une mauvaise entame de ce championnat, ont anéanti le Cap-Vert dans les ultimes secondes du match.

Cependant, le Cap-Vert s’est qualifié pour l’AfroBasket 2015 après avoir battu la Guinée en match aller-retour des éliminatoires de la zone 2 de FIBA Afrique, Groupe C.


Joueur Majeur: Le Cap-Vert n’en pas un, mais plutôt quelques joueurs clés.

Mario Correia et Rodrigo Mascarenhas - qui n’ont manqué aucune participation à l’AfroBasket depuis 2007 - sont les joueurs les plus expérimentés du groupe, et bien qu’ils aient plus de 30ans, le duo a le «savoir-faire» de l’AfroBasket.

Alors que Correia a une adresse naturelle sur les tirs, Mascarenhas est un rebondeur difficile.

Puis, ils ont l’athlétique Ivan Almeida, le meneur de jeu Brian Rudolph et le prolifique Jeff Xavier.

Absent de taille: Walter 'Edy' Tavares aurait été un atout majeur dans la protection de la raquette du Cap-Vert, mais le pivot de 2.22m a choisi de se concentrer sur sa carrière en NBA.

Le joueur de 23ans, qui a été sélectionné dans le deuxième tour de la draft NBA de l’an dernier par Atlanta Hawks, est devenu le premier joueur né au Cap-Vert s’être engagé avec une équipe de la NBA, et Tavares est en train de faire en sorte que se passe selon ses plans.

Etoile montante: Kevin Coronel a joué un rôle primordial pour le Cap Vert lors des éliminatoires. Et, l’AfroBasket cette année pourrait être la voie vers la célébrité pour le joueur de 23 ans.

Perspectives: Mieux logé dans le Classement Mondial Masculin FIBA bwin que certains noms familiers du basketball continental tels que le Mali, le Maroc et la République centrafricaine n’est pas une erreur mathématique.

Lors de leurs trois dernières apparitions à l’AfroBasket (18 matchs), les Insulaires ont enregistré onze victoires, et le sentiment général au niveau des joueurs, des supporters et les responsables fédéraux est que cette équipe peut mieux faire sur la scène continentale.

L'équipe a regorge de beaucoup de talents, avec un entraîneur-principal expérimenté - Luis Magalhaes – qui a remporté le championnat en 2009 à la tête de l'Angola -, et plus important encore, les joueurs savent qu'ils n’ont rien à perdre face aux grands noms du continent car ils l’ont démontré il y a deux ans, en battant une équipe de Nigeria composée de grandes stars.

Les Cap Verdiens auraient souhaité faire la grande partie de leur préparation au Portugal, malheureusement, ils ont a passé la plus grande partie du stage de préparation à Praia - où Magalhaes n'a pas été convaincu par les infrastructures sportive -, et à Dakar, où ils prendront part à un tournoi international à quatre avec le Sénégal, le Mali et la Côte d'Ivoire.

Le Cap-Vert pourrait finir deuxième du groupe D, qui comprend l'Algérie, la Côte d'Ivoire et le Zimbabwe qui fait ses débuts dans la compétition.

En seulement six mots: Capable mieux que lors du dernier AfroBasket.

Retour à l'accueil