Le coach-chef Aubin Goporo avec son assistant Gabin Marida
Le coach-chef Aubin Goporo avec son assistant Gabin Marida

A moins de deux semaines de l'Afrobasket 2015, prévu en Tunisie du 19 au 30 août, l’entraîneur-chef de la Centrafrique, Aubin Thierry a décidé de réduire ce vendredi soir son effectif en remerciant Guy Kodjo-Sitchi et Amadou Sissoko. Les deux joueurs avaient pris part au tournoi amical international d'Issy Les Moulineaux qui s'était déroulé au Palais des Sports Robert Charpentier, où la sélection nationale centrafricaine s'était inclinée face au Nigéria (75-68) il y'a de cela une semaine.

"On a beaucoup de joueurs évoluant au poste d'ailier et il fallait faire des choix, parce que cela relève de notre responsabilité. Guy Kodjo et Amadou Sissoko se sont bien battus, mais en tant qu’entraîneurs, on est appelés parfois à prendre des décisions difficiles, et c'est ce que nous avons fais. Je me permets de saluer l’investissement, l'enthousiasme et la jovialité de ces deux joueurs. Nous avons pris du plaisir à travailler avec eux.", a confié Aubin Goporo au micro de News Basket Beafrika, juste après avoir remercié les joueurs en présence de son assistant Gabin Marida. Par la même occasion, le coaching staff a indiqué que le meneur d'ASOPT, Junior Madozein, déjà présent à l'Afrobasket 2007 à Luanda, en Angola, rejoindra le groupe Centrafrique mardi prochain à Gravelines. Le coach Aubin Goporo a également fait appel au pivot Dimitri Kongbo, actuellement au camp d'entrainement aux USA. Kongbo est attendu à Gravelines avant le 8 août pour être testé par le coaching staff.

Concernant la question de la police d'assurance de Romain Sato, l'entraineur-chef des Fauves a déclaré ceci: "Je ne m’inquiète pas de l'assurance de Romain Sato. En tant qu’entraîneur, il est de mon devoir de protéger mes joueurs et de protéger l'équipe nationale, donc je ne me fais pas de souci concernant Sato. Le président Mageot et la Fédération Centrafricaine de Basket-ball vont résoudre ce problème. Mais je me concentre seulement sur les joueurs qui sont ici présents au camp et aussi en tant qu’entraîneur, il est de mon devoir d'éliminer tout ce qui est distraction pour permettre aux joueurs de se préparer dans une meilleure condition et faut arrêter aussi cet esprit de division parce qu'il y'a certaines personnes qui essaient de diviser l'équipe. Comme entraîneur, j'ai ce devoir de protéger mes joueurs, d’empêcher ça, et il ne faudrait pas que l'on ne soit pas distrait, pour essayer de nous retarder par rapport aux efforts qu'on a eu à faire jusqu'ici. Je n'ai jamais eu Romain au téléphone, donc il est difficile pour moi de dire s'il est motivé ou pas, donc je ne peux pas donner un opinion. Tout ce que je dois faire, c'est de protéger l'équipe qu'on a ici en place et de continuer à travailler comme on l'a fait jusqu'ici. Il ne faut pas que les joueurs soient distraits, ils doivent être concentrés à bien se préparer pour Tunis. Est-ce que je souhaite avoir Sato? Oui. Est-ce que je souhaite avoir Sato à temps? Oui. Mais si ce n'est pas le cas, on fera de notre mieux et on fera le nécessaire. On sait que Sato est un grand joueur, mais on veut aussi savoir s'il est en bonne condition physique. On doit aussi être honnête avec les jeunes que nous avions ici."

Concernant les forfaits de James Mays et Maxime Zianveni: "On ne se fait pas de souci, on compte seulement sur ceux qui ont la volonté de venir, ou ceux qui sont déjà sur place. S'ils veulent venir, ce sera un plus, s'il ne veulent pas venir, ce ne sera pas la fin du monde. Ce n'est pas parce qu'ils ne viennent pas que l'on doit renoncer à l'Afrobasket. On va jouer et on se prépare en ce moment pour. Il y'a des joueurs qui sont là, ils sont déterminés et ont la volonté. Ils font tout ce qu'on leur demande. S'ils ne viennent pas, on va toujours aller en Tunis et on ne baissera pas les bras. Voilà pourquoi, il est de mon devoir d'éliminer toutes ces distractions et se concentrer uniquement sur la préparation."

La Centrafrique évoluera dans le groupe A aux cotés de la Tunisie (pays hôte), du Nigéria et de l'Ouganda. Au second tour, les Fauves croiseront le groupe B, où sont logés l'Angola, le Sénégal, le Maroc et le Mozambiqu. Le vainqueur de l'Afrobasket 2015 validera automatiquement son billet pour les Jeux Olympiques de Rio qui aura lieu en 2016. Les équipes qui finiront deuxième et troisième lutteront dans le Tournoi Qualificatif Olympique (TQO) pour obtenir leurs tickets pour les Jeux.

Retour à l'accueil