Afrobasket 2015: James Mays déclare forfait

Toujours auprès de sa famille suite à la naissance de son fils, le pivot d'Enel Brindisi ne participera pas à l'Afrobasket en Tunisie avec l’équipe nationale Centrafricaine.

"Désolé, je ne jouera pas .. Je sens vraiment la nécessité de rester avec mon fils en ce moment .. J'ai de l'amour et de respect envers les fans, l'organisation et l'équipe nationale de la République centrafricaine", a déclaré James Mays après un mois de négociation avec la Fédération Centrafricaine de Basketball. Cette déclaration vient mettre fin à un feuilleton qui aura durer plus d'un mois. La Centrafrique devra désormais faire sans un joueur naturalisé dans son roster car faut il le rappeler, le pays a remporté ses deux titres de Champion d'Afrique sans l'aide de joueurs naturalisés et le coach Aubin Goporo est bien placé pour le savoir.

Son absence n’est pas une surprise mais elle constitue néanmoins une énorme perte pour l’équipe Centrafricaine. James Mays, qui avait conduit les Fauves à l'Afrobasket 2011 à Madagascar, ne participera pas au prochain Championnat d'Afrique, qui se déroulera en Tunisie du 19 au 30 août. Espoir de tout un peuple, le pivot centrafricano-américain figurait en effet dans la pré-liste de 20 joueurs communiquée début juillet à la FIBA par Aubin Goporo.
Le sélectionneur centrafricain va désormais consacrer tous les efforts pour faire venir Maxime Zianveni et Wilfried Yeguete afin de renforcer son secteur intérieur. "J'ai personnellement eu Will Yeguete au téléphone, il va venir ici cette semaine et ensuite on va s'asseoir pour discuter. On va essayer de faire ce qu'il faut pour qu'il puisse nous rejoindre, donc on verra. Il sera là cette semaine, a affirmé Aubin Goporo ce mercredi au micro de News Basket Beafrika. "Dans les prochains jours on sera fixé. En ce qui concerne Wilfried Yeguete, on va voir avec la Direction Technique de la Fédération Française de Basketball s'il n'y a pas d'incompatibilité entre son passage dans les U20 et dans l'équipe A'. En ce qui concerne Maxime Zianveni dont vous avez évoqué le nom tout à l'heure, là on y travaille mais on quand même un peu plus de confiance qu'il y'a une semaine, donc les choses avancent, mais pour nous l'Afrobasket a déjà commencé, et cela commence par tout ça, a déclaré le technicien français José Ruiz.

Avec comme objectif principal, le dernier carré, le coaching staff Centrafricain devra trouver les ingrédients nécessaires pour atteindre cet objectif en terre tunisienne. Un rêve olympique auquel de nombreux joueurs aimeraient enfin goûter après plusieurs échecs lors des précédents Championnats d'Afrique.

Retour à l'accueil