Guy Kodjo-Sitchi, au Sportica de Gravelines
Guy Kodjo-Sitchi, au Sportica de Gravelines

C'est en langue nationale que l'ailier international Centrafricain, Guy Kodjo-Sitchi, présent au Sportica de Gravelines en vue de la préparation des Fauves, a choisi d'adresser un message de paix et de soutien au peuple Centrafricain. Il faut rappeler que la Centrafrique connait depuis un moment déjà des moments difficiles, les plus sombres de son histoire, et le pays a besoin de la paix pour retrouver sa place dans le concert des nations. Le basket, véritable sport roi dans le pays, peut être l'un des moyens les plus efficaces pour faciliter le retour de la paix sur toute l'étendue nationale.

Né à Bangui, et grandit au KM5, Guy Kodjo-Sitchi est le joueur le plus capé de l'histoire de la sélection nationale centrafricaine. Présent en équipe nationale depuis le championnat d'Afrique 2001, l'artilleur centrafricain n'a manqué que deux Afrobasket, ceux de 2003 et 2013. Un des meilleurs shooteurs à 3pts des Fauves derrière Romain Sato, Kodjo est aussi connu pour sa redoutable défense. Son immense expérience et sa profonde connaissance du basket africain seront sans doute l'un des points forts de la Centrafrique à Tunis. En sortie de banc, Guy Kodjo n'a visiblement pas un réel challenger dans l'exercice de shoots à trois points, quand on sait que les autres équipes mettront probablement en place des systèmes sur mesure pour ralentir Romain Sato, l'arme offensive numéro 1 des Fauves.

C'est donc au micro de News Basket Beafrika que l'enfant du défunt Joseph Kodjo (un ancien Fauve) a pris la parole pour lancer un message de paix en Sango, la langue nationale. Demandant à tous les Centrafricains sans exception, de toutes confessions religieuses, du nord au sud, de l'est à l'ouest en passant par le centre, de s'unir derrière les "Bamaras" (Fauves) comme un seul homme pour soutenir l'équipe dans la paix, la joie et la fraternité comme cela a été le cas par le passé.

Retour à l'accueil