LeBron James ne pourra certainement pas espérer battre les Warriors sans Kyrie Irving.
LeBron James ne pourra certainement pas espérer battre les Warriors sans Kyrie Irving.

Les Cavaliers n’étaient pas loin du compte, mais ils ont chuté cette nuit, lors du Game 1 des Finales. Et ce malgré un LeBron James monumental, mais trop peu soutenu.

Voilà une défaite qui fait mal. Très mal. Malgré un avantage de 14 points dans le premier quart-temps, deux balles de match dans les ultimes secondes du temps réglementaire et un LeBron James stratosphérique, les Cavaliers ont cédé après prolongation la nuit dernière face aux Warriors, à Oakland, lors du Game 1 des Finales NBA (108-100 ap). «On a eu de la chance d’aller en prolongation, soufflait Steve Kerr, en conférence de presse. Dans l’ensemble, ce n’était pas notre meilleur match, mais on a quand même fait bien pas mal de choses. On n’a perdu que douze ballons. Après une entame de match compliquée, on a commencé à mieux bouger la balle. Et on s’est battu. C’est le plus important. On a bataillé et on s’est accroché.» Assez pour coiffer Cleveland sur le poteau. Des Cavs qui étaient à 1/13 aux tirs dans les sept dernières minutes du quatrième quart et qui ont manqué leurs huit premiers tirs dans les cinq minutes bonus. «On n’arrivait à rien rentrer», confirmait LeBron.


Un James qui a été, autant que faire se peut, repoussé loin du cercle. Un James qui a dû composer avec la flopée de défenseurs que Kerr lui a envoyé (Iguodala, Thompson, Barnes…). Un James toujours fâché avec son shoot, surtout à trois points, et qui a dû travailler (très) dur pour marquer, surtout face à un extraordinaire Andre Iguodala. Au final, le King aura été relativement bien contenu dans son apport général, avec 8 rebonds et 6 passes décisives en 46 minutes. Le tout alors qu’il n’a shooté qu’à 18/38, dont 2/8 au-delà de l’arc de cercle. Mais il a quand même trouvé le moyen d’inscrire… 44 points ! «Vous choisissez votre poison et voyez ce qui se passe avec lui», s’amusait Kerr face aux médias.

34 points pour le banc, 44 pour LeBron James
A ce stade de la compétition, seul Jerry West a marqué plus de points lors d’une défaite (45). Shaquille O'Neal, Rick Barry, et Michael Jordan avaient, eux aussi, inscrit 44 points en vain lors des Finales. Le natif d’Akron se serait évidemment bien passé de ce genre de «record». «On doit faire plus autour de lui», a souligné David Blatt face aux médias, avant de reconnaître que l’apport du banc (34 points pour celui des Warriors contre 9) avait été un facteur déterminant. Bien sûr, il ne s’agit pas de tout changer d’ici au match 2, sachant que le sort du match aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre dans le temps réglementaire. Les deux équipes étaient tellement proches… D’ailleurs, la supériorité du banc de Golden State était annoncée. Mais tout de même. «Si notre banc a été bon durant les play-offs, ça a été moins le cas ce (jeudi). L’apport des remplaçants nous a manqués», a poursuivi Blatt.


Je ne pense pas avoir été si bon que cela
— LeBron James


Même son de cloche du côté de LeBron James, qui se met dans le lot : «On doit tous être meilleur, moi y compris. Je ne pense pas avoir été si bon que cela. Je dois faire mieux sur le parquet pour nous aider à être plus efficace offensivement. Je dois plus communiquer défensivement pour aider notre équipe à franchir l’obstacle. Il ne s’agit pas de moi, mais de nous tous. On doit (il se reprend), on va regarder la vidéo et on sera meilleur au match 2.» Interrogé sur sa boulimie de ballons dans le dernier quart-temps, qui aurait éventuellement pu sortir ses coéquipiers de leur rythme, James a expliqué sans gêne : «Ils attendent de moi que je fasse des actions. Je n’ai rien fait de spécial dans ce match. Rien de plus que ce que je fais depuis le début des play-offs. C’est notre plan de jeu. Et il a marché, puisqu’on s’est mis en position de l’emporter. On n’a juste pas réussi à conclure.»


Trois scoreurs différents seulement dans les 29 dernières minutes
A noter que seuls trois Cavaliers ont marqué durant les 29 dernières minutes du match : James, Timofey Mozgov et Kyrie Irving. Lequel Kyrie Irving représentait un gros point d’interrogation avant la rencontre. Limité lors de la série contre Atlanta et forfait pour les matches 3 et 4, le MVP de la dernière Coupe du monde est finalement apparu très affuté à l’Oracle Arena, avec notamment 23 points et 2 contres sur Stephen Curry. Las, il s’est blessé au genou gauche lors de la prolongation. Gravement ? Difficile à dire… Les résultats de l’IRM sont prévus pour ce vendredi. En attendant, Cleveland peut trembler. Sans lui, l’attaque des Cavaliers reposerait encore plus sur les épaules de LeBron James et deviendrait d’autant plus prévisible. Surtout en l’absence de Kevin Love (épaule), out pour plusieurs mois.

Avec ou sans «Uncle Drew» dimanche ?
«C’était dur de voir Kyrie sortir sur blessure, a reconnu James, qui joue ses cinquièmes Finales consécutives. Il a travaillé si dur ces huit derniers jours pour jouer à ce niveau ce soir (jeudi)… S’il ne peut pas jouer au prochain match, «Delly» (Matthew Dellavenova) jouera plus souvent et chacun devra s’entraider. Leur banc a beaucoup plus marqué que le nôtre (34-9, Ndlr), mais vous savez, on a quand même eu l’occasion de l’emporter. On a eu quelques trous défensivement. On a perdu quelques ballons en attaque, mais on n’était pas loin. Ils (les Warriors) ont simplement fait quelques actions de plus que nous.» L’écart pourrait toutefois être bien plus grand si Kyrie Irving devait déclarer forfait pour le match 2, voire pour le reste de la série. Ou même simplement s’il était très limité par sa blessure…


Vous ne me croyez sans doute pas, mais j’espère que Kyrie Irving ira bien
— Steve Kerr


Les joueurs et le staff de Cleveland, les fans du club de l’Ohio et tous les amateurs de basket n’ont plus qu’à espérer une bonne nouvelle en provenance du staff médical des Cavs. En fait, même du côté de Golden State on croise les doigts : «Je n’aime jamais voir un joueur se blesser, peu importe où il joue. Je veux voir tout le monde en bonne santé, tout le monde apte à jouer, et j’espère qu’il sera sur le parquet (dimanche), a déclaré Steve Kerr à propos d’Irving, qu’il a par ailleurs trouvé «exceptionnel» malgré le gros travail de Klay Thompson. Je le pense vraiment ! Vous ne me croyez sans doute pas, mais je suis sérieux. Jouer les Finales NBA, c’est le rêve de tout joueur, donc j’espère qu’il sera OK.» Premiers éléments de réponses dans les prochaines heures.


Calendrier et résultats des Finales NBA :

Match 1 : Golden State-Cleveland 108-100 ap (G. State mène 1-0)


A suivre
Match 2 : Golden State-Cleveland (07/06)
Match 3 : Cleveland-Golden State (09/06)
Match 4 : Cleveland-Golden State (11/06)


Ni nécessaire
Match 5 : Golden State-Cleveland (14/06)
Match 6 : Cleveland-Golden State (16/06)
Match 7 : Golden State-Cleveland (19/06)

Retour à l'accueil