Golden State sacré champion NBA

Les Golden State Warriors ont été sacrés champions NBA mardi soir après avoir remporté le match 6 des Finales sur le parquet des Cleveland Cavaliers (105-97). LeBron James (32 pts, 18 rbds, 9 pds) a une nouvelle fois sorti un gros match mais n'a rien pu faire pour contenir Andre Iguodala (25 pts), Stephen Curry (25 pts) et Draymond Green (16 pts, 11 rbds, 10 pds). Golden State remporte son premier titre depuis 1975. Andre Iguodala a été désigné MVP de la série.



La victoire et le titre pour Golden State ! Les Warriors ont en effet disposé des Cavaliers cette nuit, à la Quicken Loans Arena, dans la sixième manche des Finales NBA (97-105). Ils décrochent ainsi le quatrième titre de l’histoire de la franchise, le premier depuis 1975. Auteur de 32 points, 18 rebonds et 9 passes décisives, LeBron James, champion en 2012 et 2013 avec Miami, s’incline pour la quatrième fois de sa carrière à ce stade de la compétition. Il a tout tenté pour apporter à cette franchise le premier trophée Larry O’Brien de son histoire et son premier titre à la ville de Cleveland depuis 1964. Mais la tâche était trop dure sans Kevin Love et Kyrie Irving, forfaits sur blessure. «King James» a été épaulé dans ce match par Timofey Mozgov (17 rbs, 12 pds) et Tristan Thompson (15 pts, 13 rbs), mais ce n’était pas assez face à cette équipe de Golden State, bien plus complète, profonde et talentueuse. Surtout que les joueurs de David Blatt ont perdu 19 ballons et n’ont rentré que 39% de leurs tirs…


Si Blatt a abandonné son «small ball», Steve Kerr, lui, restait fidèle à son petit cinq, sans Andrew Bogut et avec Andre Iguodala. Ce dernier a encore une fois brillé des deux côtés du terrain, avec 25 points, record personnel sur l’ensemble de la saison, 6 rebonds, 8 passes décisives et 3 interceptions. Assez pour lui valoir le titre de MVP des Finales. A noter le triple-double pour Draymond Green (16 pts, 11 rbs, 10 pds), transfiguré depuis trois matches, et les 25 unités signés Stephen Curry. Les Warriors ont shooté à 43,5%, dont 13/34 à trois points. Ils n’ont perdu que 9 ballons et réalisé 28 passes décisives sur 37 paniers.


Cleveland s’accroche aux branches
S’ils manquaient d’adresse en tout début de partie (7-2), Curry, Green, «Iggy» et Harrison Barnes (9 pts) faisaient parler la poudre de loin et Golden State attaquait le deuxième quart-temps à +13 (15-28). Agressifs à souhait (21 lancers en première période), les Cavs haussaient le ton en défense. Assez pour faire dérailler la belle mécanique californienne (3/14 dans le deuxième) et pour rester dans le coup en dépit de nombreuses pertes de balle (13 à la pause). Le mérite en revenait pour beaucoup à la présence dans la peinture de Mozgov, auteur de trois contres dans ce deuxième quart, mais aussi à LeBron James, dans tous les bons coups offensivement. Sans oublier Tristan Thompson, dominateur face au petit cinq de Golden State et auteur de la magnifique claquette qui ramenait Cleveland à -2 juste avant la pause (43-45 MT). James-Thompson-Mozgov, un trio qui valait 33 points et 24 rebonds à la mi-temps.


Golden State donne le coup de grâce
Mozgov et Thompson, encore eux, permettaient à Cleveland de reprendre les commandes à la reprise (47-45), mais Golden State passait un 8-0 avec deux tirs primés de Barnes et Green, ainsi qu’un dunk d’Iguodala (47-53). Cette fois, c’est la défense des Warriors qui prenait le dessus et créait des situations en attaque. Des Warriors qui retrouvaient une avance à deux chiffres (51-61). Avec ses 8 points dans le troisième quart, Festus Ezeli (10 pts) faisait un bien fou aux siens, qui comptaient jusqu’à 15 longueurs d’avance (58-73) et attaquaient les douze dernières minutes à +12 (61-73). Les joueurs de l’Ohio revenaient à -7 (68-75, puis 73-80), mais les trois points pleuvaient sur le parquet de la Q avec Curry deux fois, «Iggy» et Klay Thompson (75-89). Les Cavs avaient le mérite de ne jamais baisser les bras et recollaient même à -4 avec 33 secondes à jouer (97-101), sur un majoré signé JR Smith (19 pts, dont 15 dans le 4e QT), mais Golden State filait inexorablement vers le titre (97-105 score final).


Calendrier et résultats des Finales NBA :
Match 1 : Golden State-Cleveland 108-100 ap
Match 2 : Golden State-Cleveland 93-95 ap
Match 3 : Cleveland-Golden State 96-91
Match 4 : Cleveland-Golden State 82-103
Match 5 : Golden State-Cleveland 104-91
Match 6 : Cleveland-Golden State 97-105 (G. State remporte le titre 4-2)


Les dix derniers champions NBA :
2015 : Golden State Warriors (4 titres)
2014 : San Antonio Spurs (5)
2013 : Miami Heat (3)
2012 : Miami Heat (2)
2011 : Dallas Mavericks (1)
2010 : Los Angeles Lakers (16)
2009 : Los Angeles Lakers (15)
2008 : Boston Celtics (17)
2007 : San Antonio Spurs (4)
2006 : Miami Heat (1)

Retour à l'accueil