Ce qu'il faut savoir du marché des «free-agents» de cet été

Marc Gasol, Kawhi Leonard, LeBron James… Découvrez qui seront les principaux animateurs du marché des «free-agents» cet été en NBA, ainsi que ceux qui pourraient l’être.

La saison vient de s’achever avec le sacre des Warriors. La Draft aura lieu jeudi prochain, à Brooklyn, avec notamment le Français Mam' Jaiteh et le tandem Karl-Anthony Towns - Jahlil Okafor, appelé à partir aux deux premières positions. Ensuite, place à la «free-agency» ! Les franchises NBA pourront en effet signer de nouveaux joueurs dans quelques jours. News Basket Beafrika vous propose un tour d’horizon des joueurs en fin de contrat (free-agents), «restricted free-agents» ou qui pourraient être libres (option-joueur, option équipe). Une liste au sein de laquelle on retrouve notamment les noms de Marc Gasol, LaMarcus Aldridge et Rajon Rondo. LeBron James et Dwyane Wade pourraient en être.


Les free-agents (libres de s’engager avec le club de leur choix) :
Marc Gasol sera, sans conteste, la star de la «free-agency». Considéré par certains comme le meilleur pivot de la planète, l’international espagnol est suivi par de nombreux clubs, de New York aux Lakers, en passant par Dallas ou encore San Antonio. Liste non-exhaustive. S’il s’est bien gardé de donner de réelles indications sur son avenir, le petit frère de Pau Gasol n’a pas manqué de faire état de son admiration pour les Spurs il y a quelques semaines. Mais les Grizzlies, où il joue depuis 2008, possèdent ses «Bird rights». En d’autres termes, ils peuvent le signer pour un an de plus et à un salaire plus élevé que les autres équipes de la Ligue (cinq ans contre quatre). Un avantage non-négligeable. D’autant plus que l’intéressé se plairait dans le Tennessee. «Aucune décision définitive n’a été prise», assure Yahoo Sports, tout en rappelant que l’hypothèse la plus probable est de voir Marc Gasol, 30 ans, rester à Memphis.


A l’inverse, beaucoup voient LaMarcus Aldridge quitter Portland, même si, là encore, il ne s’agit que de rumeurs, d'intuitions, de bruits de couloir. Le All Star des Blazers, natif du Texas, serait notamment courtisé par Dallas, San Antonio et Cleveland, en cas de départ de Kevin Love (voir par ailleurs). Avec des moyennes de 23,4 points et 10,2 rebonds sur la saison 2014-15, on comprend que LMA fasse des envieux ! A l’inverse, Rajon Rondo, qui a fini la saison écarté des parquets sur… une blessure diplomatique à Dallas, s’est sans doute coûté quelques millions de dollars. Malgré des questions sur son comportement et son shoot, l’ex-meneur de Boston devrait être courtisé par quelques équipes, comme les Lakers par exemple. Tim Duncan et Manu Ginobili sont, eux aussi, en fin de contrat, mais ce sera la retraite ou une dernière pige à San Antonio. A noter que deux Français sont libres : Alexis Ajinça et Kevin Séraphin.


Et aussi : DeAndre Jordan, Paul Millsap, Tyson Chandler, Josh Smith, DeMarre Carroll, Robin Lopez, Lou Williams, Wes Matthews, Danny Green, Omer Asik, Danny Green, Brandon Bass, Amar’e Stoudemire, Brandan Wright, Carlos Boozer, Marco Belinelli, Rodney Stuckey, Kosta Koufos, Gerald Green, Kevin Garnett, Amir Johnson, Jeremy Lin, Mike Dunleavy, Luis Scola, Mo Williams, Aaron Brooks, Andrea Bargnani, Tyler Hansbrough…


Restricted free-agents (ils peuvent accepter une «qualifying offer» et prolonger d’un an, ou signer une proposition en provenance d’une autre équipe, sachant que la leur a le droit de «matcher» n’importe quelle offre) :

MVP des Finales en 2014 et meilleur défenseur en 2015, Kawhi Leonard franchi les étapes à la vitesse grand V depuis que San Antonio l’a «dérobé» à Indiana en 2011. Si bien qu’il est considéré comme l’avenir des Spurs, voire même comme le présent, comme le disait Tony Parker dans les dernières semaines de la saison. Il faudrait donc un tremblement de terre afin que les champions 2014 laissent filer ce joueur de 23 ans pour qui le ciel semble être la limite.

Le cas de Jimmy Butler, MIP en 2015, est un poil plus incertain, même si les Bulls ne devraient pas laisser filer ce joueur si prometteur. D’après Yahoo, l’intéressé viserait un contrat court (un an ou deux) afin de faire sauter la banque quand les nouveaux droits TV feront, a priori, exploser le «salary cap» en 2016. Les Lakers sont sur le coup. Ils ne sont pas les seuls. Auteur d’un triple-double lors du dernier match des Finales NBA, Draymond Green a, lui, d’ores et déjà annoncé sa préférence : rester à Golden State. Ça tombe bien, les Warriors veulent le garder.

Et aussi : Brandon Knight, Reggie Jackson, Khris Middleton, Tobias Harris, Tristan Thompson, Enes Kanter, Patrick Beverley, Iman Shumpert, Jae Crowder, Mirza Teletovic…


Option-joueur (les joueurs concernés peuvent, unilatéralement, mettre un terme à leur contrat et gonfler les rangs des «free-agents») :
LeBron James est dans ce cas de figure. Mais le meilleur joueur du monde ne quittera pas son Ohio chéri, à moins d’un cataclysme. Il pourrait néanmoins casser son contrat dès cet été et signer un nouveau bail longue durée, au salaire maximum, avec Cleveland. Ou attendre l’été prochain pour le faire. Son coéquipier Kevin Love dispose de la même option. Il a annoncé son souhait de rester chez les Cavaliers. Mais les Cavs et LeBron James veulent-ils de lui ? A voir. S’il veut avoir les meilleures chances de jouer le titre, Love a tout intérêt à rester. S’il veut un rôle plus important dans le jeu, il pourrait faire le choix de partir…


Dwyane Wade est, selon certaines sources, prêt à aller au clash avec son club de toujours, Miami, pour obtenir la rallonge qu’on lui a promise. S’il devenait libre, nul doute que son grand copain «LBJ» ferait des pieds et des mains pour le récupérer à Cleveland. D’ailleurs, Goran Dragic est dans la même situation contractuelle que «D-Wade». Luol Deng aussi. L’été sera chaud à «South Beach», mais si tout se passe bien, les Floridiens pourraient aligner un cinq avec Dragic, Wade, Deng, Chris Bosh et Hassan Whiteside. Assez pour rêver aux Finales de Conférence ! Les Nets ont, eux, moins d’arguments pour faire rêver Brook Lopez, à part leurs dollars… Al Jefferson, Eric Gordon, Jeff Green, Gerald Henderson et autre Danny Granger ont tous déjà activé leur option-joueur. Ils restent avec leur équipe respective en 2015-16.


Et aussi : Monta Ellis, Roy Hibbert, David West, JR Smith, Thaddeus Young, Paul Pierce, Corey Brewer, Arron Afflalo, Ed Davis…


Option-équipe (les équipes peuvent, unilatéralement, mettre un terme au contrat et ainsi mettre leur joueur sur le marché des «free-agents») :

La NBA étant une Ligue de joueurs, il n’est pas étonnant que rares sont ceux qui signent un contrat assorti d’une option-équipe. C’est néanmoins le cas de l’ancien meilleur sixième homme de la NBA (2004, 2010) Jamal Crawford, désormais âgé de 35 ans mais auteur d’une saison à 15,8 points, 2,5 passes décisives et quasiment 2 rebonds de moyenne en 2014-15. D’après certaines sources, les Clippers pourraient tenter de trader leur joueur. A priori, Timofey Mozgov, plutôt à son avantage cette saison, devrait rester à Cleveland. Et ce malgré le retour de blessure d’Anderson Varejao, out pour quasiment tout le dernier exercice. Jordan Hill, lui, ne sera pas retenu par les Lakers selon Yahoo.


Et aussi : Marreese Speights, Jordan Hill, Chris Kaman…

Retour à l'accueil