Aubin Goporo a pour objectif de ramener la Centrafrique dans l'élite
Aubin Goporo a pour objectif de ramener la Centrafrique dans l'élite

Nommé entraîneur chef de la Centrafrique en vue de l'Afrobasket 2015 qui se déroulera en Tunisie du 19 au 30 Août, Aubin Goporo a longuement répondu aux nombreuses questions de News Basket Beafrika. Âgé de 47 ans, Aubin Goporo qui compte un impressionnant bilan de 355 victoires pour seulement 52 défaites en 15 ans d'activité comme entraîneur chef de Florida Air Academy, à Melbourne (USA), va désormais s'attaquer à l'un des plus grands défis de sa carrière avec les Fauves Centrafricains, 13e du dernier championnat d'Afrique. Malgré le costume d'outsider de la Centrafrique et l'immense pression des fans, le coach Aubin Goporo toujours aussi confient, nous a confié que son pays peut faire réaliser un bon tournoi s'il se donne les moyens financiers et matériels d'avoir une préparation optimale avec l'ensemble de ses meilleurs joueurs. Le gouvernement centrafricain, premier partenaire de l'équipe nationale, doit au plus vite débloquer l'enveloppe du budget demandé par la Fédération afin de permettre une meilleure préparation des Fauves en vue de ce grand rendez vous continental qui regroupera 16 pays.

Entretien

News Basket Beafrika: Aubin, après de nombreuses années loin du basket centrafricain, vous voilà enfin nommé entraîneur chef de l'équipe nationale de votre pays d'origine. Quels sont vos sentiments?

Aubin Goporo: Merci bien. Je me sens honoré d’avoir été choisi pour conduire notre sélection Nationale. Je suis conscient des énormes défis auxquels notre Equipe Nationale fait face. Nous sommes confiant et prêt a relever ces défis

Que comptez vous faire pour redresser le basket centrafricain à travers son équipe nationale, qui en même temps est sa vitrine?

Il y a énormément de choses à faire pour redresser le basket centrafricain. Nos succès du passé ont été obtenus à la suite de grandes actions, je pense notamment à la campagne “Opération Grande Taille”, initiée et menée par notre très cher et regretté Feu François Pehoua, une grande figure emblématique et influente de notre Basket. Cette Campagne a considérablement contribué à améliorer le niveau de Basket Ball centrafricain à cette époque. Une autre grande action fut également l’influence considérable de notre cher et regretté Feu Georges Goundouwa, qui a été un des plus grands formateurs de l’histoire de notre Basket ball, son dévouement sans limite au Mini Basketball de son vivant a énormément contribuer à la formation et au développement de nombreux de nos très grands joueurs. Ce mini Basketball a également été a l’origine de l’émergence de bonne équipe comme Tondema dont feu George Goundouwa était lui même un fondateur. Pour ma part je ferais des propositions à la Fédération centrafricaine de Basketball pour le développement du Basketball Centrafricain. Je ne perds pas de vue cependant que de très bon résultats de l’équipe Nationale à l’Afrobasket 2015, aura une influence très positive sur le Basket Centrafricain en général.


La Centrafrique va évoluer dans le groupe A aux cotés du Nigéria, de la Tunisie et de l'Ouganda lors du premier tour de l'Afrobasket 2015 en Tunisie. A votre avis, quelles sont les chances des fauves dans cette compétition?

L’Equipe du Nigeria et de la Tunisie sont parmi les élites du continent en matière de Basketball, et je suis conscient des défis que cela représentera pour notre sélection Nationale, mais je suis entièrement confiant que si nous mettons toutes les chances de notre côté, à savoir apporter la meilleure équipe que nous pouvons produire, avec une préparation optimale, nous pouvons relever n’importe quel défi, la tête haute. Nous en avons les moyens. Nous devons également veiller à ne négliger aucune Equipe, l’Equipe de l’Ouganda même si elle ne possède pas le palmarès des équipes tunisiennes ou nigérianes, devra être prise au sérieux et nous veillerons à aborder tous les matches avec la même intensité, et la même détermination.

Les Fauves croiseront au second tour l'une des équipes du groupe C, à savoir le Cameroun de votre ami Lazarre Adingono, l'Egypte (vice champion d’Afrique), le Mali ou le Gabon de Stéphane Lasme. Avez vous une préférence parmi ces quatre équipes?

Personnellement je n’ai pas de préférence, et nous allons prendre les matches comme ils se présenteront à nous. Pour être le meilleur vous devez battre les meilleurs. Comme je vous le disais tantôt, nous aborderons tous nos matches avec la même intensité et la même détermination, et je suis confiant que si nous apportons notre meilleure équipe, bien préparée, nous aurons une prestation honorable.

Vous venez de succéder à votre aîné qui a conduit les Fauves il y a deux ans au Championnat d'Afrique 2013 en Cote d'Ivoire, où la Centrafrique a terminé 13e sur les 16 pays participants. Pour vous c'est un grand challenge qui commence car votre pays attend cette 3e couronne continentale depuis 28 ans. Est ce que ça vous arrive de rêver des Jeux Olympiques 2016 de Rio de Janeiro? Ou bien simplement, quels sont vos objectifs en Tunisie?

Connaissant mon grand frère qui a une culture innée de la gagne, je suis certain qu’il a fait de son mieux avec les moyens du moment. Je suis conscient que Notre Pays attends avec impatience cette troisième couronne, moi même je l’attends depuis lors, cette troisième couronne…Rires…Je demeure néanmoins réaliste que cela va représenter un énorme défi. Au risque de me répéter, si nous mettons toutes les chances de notre cote, nous aurons une prestation honorable. Notre objectif pour Tunis est de re-figurer parmi les nations Elite de notre continent.

Beaucoup de joueurs et de fans centrafricains viennent de vous découvrir à travers la rédaction de News Basket Beafrika. On sait que pour fédérer une équipe mélangée des joueurs de haut niveau et des joueurs évoluant en division inférieure n'a jamais été une mince affaire. Comment le patron d'Air Florida Academy se définit comme coach? Exigent, travailleur, rigoureux ou ambitieux?

Je me définirais comme un coach travailleur, rigoureux et ambitieux. Je suis confiant que mon expérience me permettra de créer une équipe complètement homogène.

Comme l'on parle des joueurs, pouvez vous nous communiquer la liste préliminaire en vue de la préparation?

La liste définitive est également entrain d’être finalisée et devrais être disponible sous très peu. Je vous promets également de vous la faire parvenir dès que disponible.

Après 6 ans d'absence, Romain Sato a décidé de revenir en équipe nationale, probablement en compagnie du centrafricain d'origine américaine James Mays qui a également montré son envie de défendre à nouveau les couleurs de la Centrafrique. C'est également le cas pour Maxime Zianveni et de Wilfried Yeguete que vous avez eu à former aux USA, notamment à Air Florida Academy. Si ces joueurs sont présents, la Centrafrique ne pourra plus se cacher derrière son doigt, car il y a de quoi à viser haut non?

Je remercie Romain Sato, et tous les autres qui ont bien voulu faire certains sacrifices afin de se mettre disponible pour défendre les couleurs de la Nation. Ils apportent sans aucun doute une grande valeur ajoutée non a notre sélection nationale. Je suis confiant que leurs diverses talents, et expériences serviront grandement au sein de l’équipe homogène que j’ai l’intention d’obtenir afin de braver efficacement l’adversité.

Etes vous en mesure de nous détailler le calendrier de préparation des "Bamaras"?

Malheureusement je ne suis pas en mesure de vous détailler le Calendrier de préparation des Bamaras en ce jour. Les derniers détails du calendrier de préparation des `Bamaras sont entrain d’être finaliser, et ce calendrier devrait être disponible sous très peu. Je vous promets de le mettre à votre disposition lorsque tous les détails seront confirmes.

La Centrafrique a souvent eu de grandes difficultés par le passé en ce qui concerne sa préparation en vue d'une compétition majeure. Que souhaiteriez vous changer dans ce domaine?

De nombreux facteurs sont a l’origine des difficultés du passé. Nous allons proposer et travailler avec la fédération a une programmation à l’avance des grandes échéances, pour permettre une préparation optimale de notre sélection nationale.

Les centrafricains sont souvent très exigeants de leur équipe nationale. Que diriez vous pour les rassurer à moins de deux mois de la compétition?

Je comprends l’exigence de nos compatriotes, a juste raison. Je promets à mes compatriotes que je travaillerais d’arrache pieds, pour veiller a ce que nous produisons la meilleure équipe que nous pourrions produire, avec la meilleure préparation possible que nous pourrions avoir, de manière à ce que nous ayons une prestation digne de notre statut de grande nation de Basketball…

Aubin Goporo, merci d'avoir accepté de répondre à nos questions. A très bientôt pour le camp d'entrainement des Fauves.

Tout le plaisir fut pour moi. Je vous remercie et vous dis également a bientôt sur le camp d’entrainement des Bamaras.

Interview réalisé par Cyrille Ngario

Retour à l'accueil