LeBron James met Atlanta K.O

Emmené par son atout numéro 1, auteur d’un colossal triple-double, Cleveland est venu à bout d’Atlanta après prolongation la nuit dernière. Cela fleure bon la qualification pour la finale pour les Cavaliers.


Cleveland, Golden State, même combat. Il est étonnant de constater avec quel mimétisme ces deux équipes s’approchent d’une qualification en finale. Ainsi, au lendemain du troisième succès en trois matches de Warriors guidés par un Stephen Curry stratosphérique, les Cavaliers en ont fait de même face à Atlanta grâce à un LeBron James quasi surhumain. «Il ne voulait tout simplement pas nous laisser perdre», dira de lui son entraîneur, David Blatt. Une jolie manière de résumer le triple-double XXL réalisé par le «King» (37 points, 18 rebonds et 13 passes décisives). Une performance dantesque. Et pourtant, le match ne pouvait pas plus mal commencer pour James qui loupait ses… dix premiers tirs. Pour ne pas se laisser distancer, Cleveland devait donc s’en remettre à Matthew Dellavedova (17 points), l’un des héros inattendus de cette finale de Conférence malheureusement amputée de plusieurs de ses têtes d’affiche sur blessures (Irving et Love côté Cavs, Korver et Sefolosha côté Hawks).


James commence par louper dix tirs
Ainsi, à l’issue du premier quart-temps, Atlanta menait logiquement, mais sans s’être réellement détaché (21-24). Le réveil de James permettait alors à Cleveland de revenir progressivement à hauteur, avant de prendre l’avantage à l’entame du dernier acte (81-76). Mieux, un dunk de Tristan Thompson offrait même dix longueurs d’avance aux joueurs locaux à dix minutes de la fin (88-78). Pas du tout car sous l’impulsion du tandem Jeff Teague (30 points)-Paul Millsap (22 points et 9 rebonds), Atlanta renversait la situation de manière surprenante pour mener de quatre points (100-104) à un peu plus d’une minute de la fin. Le moment choisi par James pour sauver les siens en captant tout d’abord un rebond offensif très important, immédiatement suivi d’un lancer-franc puis d’un caviar pour Thompson. Et comme Teague loupait le «buzzer beater» à trois points, les deux équipes se dirigeaient vers une prolongation (104-104).

Pour se rattraper de son ultime raté dans le temps réglementaire, Teague inscrivait cinq points d’affilée qui permettaient à Atlanta d’entrevoir la victoire, celle qui leur aurait redonné espoir (109-111 à 50 secondes de la fin). Sauf qu’en face, James n’avait pas dit son dernier mot et lui aussi scorait cinq unités à la suite pour assommer des Hawks qui, par deux fois dans les dernières secondes, voyaient Shelvin Mack rater le tir primé de l’égalisation (114-111). Un match exténuant pour la star de Cleveland qui finissait à genoux, avec un record en carrière de 37 tirs tentés. «J'ai des bobos un peu partout, mais je ne pouvais pas rester sur le banc», confiait-il ainsi après la rencontre. «Il fallait que je montre l'exemple à mes coéquipiers.» Pas sûr que les Hawks partagent cette opinion, eux qui ne sont plus qu’à une défaite de l’élimination et du «sweap»…


Résultats de la série :
Game 1, Atlanta-Cleveland 89-97
Game 2, Atlanta-Cleveland 82-94
Game 3, Cleveland-Atlanta 114-111 (a.p.)

Retour à l'accueil