Golden State en finale de la conférence

C’est avec un Stephen Curry au sommet de son art que les Warriors se sont offerts une qualification en finale de conférence Ouest (pour la première fois depuis 1976) cette nuit lors du match 6 (108-95) contre Memphis. Sur son petit nuage au FedEx Forum, le MVP termine à 32 points à 11/25 et 8/13 à 3-points, 6 rebonds et 10 passes. Golden State a connu un passage à vide en seconde mi-temps avant d’exploser dans le quatrième quart.


Première équipe depuis 1985 à rentrer 14 trois-points ou plus lors de trois matchs de playoffs consécutifs (15/32 cette nuit), Golden State (qui a bouclé sa série sur trois victoires) retrouvera Los Angeles ou Houston selon le dénouement du match 7 entre les deux équipes. Marc Gasol, qui sera free agent cet été, signe lui 21 points à 7/23, 15 rebonds, 4 passes et 5 contres mais son équipe, bien trop maladroite malgré un très faible nombre de ballons perdus (3), s’est révélée incapable de contenir les shooteurs fous adverses (50.6% de réussite pour Golden State contre 37.4% pour Memphis). Vince Carter (16 points) a été bon en sortie de banc mais le travail collectif des Warriors semblait intouchable tant chacun a participé à la victoire.


Curry (11 points dans le quatrième quart-temps et un shoot au buzzer de la ligne à 3-points adverse pour finir le troisième) boucle au passage sa série avec un 3-points réussi de plus (25) que l’intégralité des Grizzlies. Jamais menés, les Warriors font tout mieux que leurs adversaires. Après un quart-temps, ils sont devant 32-19 alors qu’ils comptent presque autant de 3-points rentrés que de shoots réussis pour Memphis (6 à 7). Les Splash Brothers (20 points à 7/13, 8 rebonds et 3 passes de Klay Thompson) sont en forme et combinent pour 22 points sur les 12 premières minutes.


Memphis (mené 58-49 à la pause) tente un comeback en débutant son troisième quart sur un 13-5 qui rapproche les hommes de Dave Joerger à un petit point 63-62 alors qu’il reste 3’59 à jouer dans la période. Jeff Green rentre un nouveau shoot pour faire passer le score à 65-64 mais Golden State termine son quart-temps sur un 11-4. Le buzzer du MVP arrive ensuite comme un coup de massue et les Grizzlies ne s’en remettront pas. Ils se rapprochent au maximum à 8 points à 6’03 de la fin du match mais le festival de 3-points de Curry va anéantir leurs derniers espoirs.


À noter que Tony Allen a essayé de jouer malgré la douleur aux ischio-jambiers qui le suit depuis quelques jours mais l’arrière a dû se rendre à l’évidence après seulement 5 minutes passées sur le parquet.


Golden State accueillera Los Angeles ou Houston mardi à Oakland.

Retour à l'accueil