Finale de conférence: Cleveland gagne à Atlanta

Portés par les 31 points et les 8 rebonds de "King James", les Cavaliers ont parfaitement débuté la finale de la Conférence Est. Dans la nuit de mercredi à jeudi, ils ont empoché le match N.1 sur le parquet d’Atlanta (89-97). J.R. Smith, auteur de 28 points, dont huit paniers à trois points, a également été le bourreau des Hawks. Le deuxième round de la série se jouera vendredi, toujours chez les Hawks.


C’est sûr, il a l’habitude de ces rendez-vous, LeBron James. Et ça s’est vu la nuit dernière : "King James" a illuminé le premier round de la finale de la Conférence Est. Ses stats ? 31 points et 8 rebonds, excusez du peu. Grâce à lui, Cleveland a frappé fort d’entrée, à Atlanta (89-97). Et voilà les Cavaliers devant avant le match N.2, qui aura lieu vendredi, toujours sur le parquet des Hawks.


Cleveland a fait la différence à la jonction des troisième et quatrième quart-temps. Les Cavaliers ont compté jusqu'à 16 points d'avance (90-76). Ils se sont faits une mini-frayeur, en laissant Atlanta revenir à quatre longueurs (91-87). Avant que LeBron James couronne sa cinquième finale de conférence consécutive d’un dunk rageur, à trente secondes du buzzer.
Le dunk final de LeBron James

Mais le double champion NBA et quadruple MVP n’a pas été le seul à martyriser la défense adverse. Il a été épaulé avec brio par J.R. Smith : 28 points, dont huit paniers à trois points, nouveau record dans l'histoire de son équipe en play-offs.


Comme si ça ne suffisait pas pour les Hawks, ils ont aussi vu leur meilleur marqueur, DeMarre Carroll, sortir sur une blessure. Les premiers examens feraient état d’une entorse à un genou. Mais la durée de son éventuelle absence ne sera connue que ce jeudi, après une IRM.
Les temps forts d'Atlanta-Cleveland (89-97)

Le joueur du jour: J.R. Smith.
Il est arrivé à Cleveland au mois de janvier, en provenance des New York Knicks, où il évoluait depuis 2012. Et jusqu’ici, Smith (29 ans) n’avait pas eu l’apport escompté. Il avait surtout fait parler de lui par son altercation au 1er tour des play-offs avec le joueur de Boston Jae Crowder, qui avait conduit à son exclusion et à sa suspension pour deux matches. Mercredi, il a laissé au vestiaire sa réputation sulfureuse pour faire admirer son talent de shooteur. En l'absence de Kevin Love et avec Kyrie Irving diminué, il a inscrit huit paniers à trois points et fini la soirée avec 28 points, soit l'intégralité des points inscrits par les remplaçants de Cleveland. D’où l’enthousiasme de son entraîneur David Blatt : "Quand J.R. est en feu, il est vraiment en feu, il a été impressionnant".


Le chiffre du jour: 52
Soit les matches de play-offs durant lesquels "King James" a marqué au moins 30 points, capté au moins cinq rebonds et fait au moins cinq passes décisives. Le joueur-vedette de Cleveland est désormais en tête du classement historique de la NBA, juste devant la légende Michael Jordan (51 matches). "Il a été extraordinaire, il avait abordé ce match en voulant être un leader, il a réussi sa mission", a apprécié David Blatt.


La phrase du jour: "Faîtes le venir, je vais m'occuper de lui!"

Voilà ce que disait LeBron James en janvier, quand ses dirigeants lui ont annoncé qu'ils pouvaient recruter J.R. Smith à la réputation plus que sulfureuse, condamné pour conduite dangeureuse et suspendu à plusieurs reprises par la NBA pour violation de la réglementation antidopage, altercations et autres actes d'indiscipline. "King James" a révélé qu'il connaissait J.R. Smith depuis longtemps, avant même qu'ils fassent leurs débuts en NBA: "Il est venu chez moi à Akron, on s'est entraîné plusieurs fois ensemble (...) Je connais son talent et l'homme qu'il est, je m'en fous de ce que les autres pensent de lui". Sur le parquet, la mayonnaise commence visiblement à prendre.

En finale, le vainqueur de cette série sera opposé à la meilleure équipe de l’Ouest. Pour l’heure, Golden State confirme son statut de grandissime favori. Les Warriors mènent 1-0 face à Houston (110-106).

Retour à l'accueil