Ces Clippers là ont du caractère

Les Clippers sont allés chercher une énorme victoire à San Antonio pour éviter l’élimination et forcer un match 7 en s’imposant 102-96 au terme d’un match d’une grande intensité cette nuit. Chris Paul et Blake Griffin ont parfaitement assumé leur statut de leaders (particulièrement en seconde mi-temps) avec respectivement 19 points et 15 passes et 26 points à 12/21, 12 rebonds, 6 passes et 2 contres !


1ère mi-temps
Emmenés par un J.J. Redick agressif en début de match et un Chris Paul en mode maestro, les Clippers creusent un premier petit écart 15-10 après 6 minutes de jeu. Face à eux les Spurs perdent 4 ballons dont un sur un 3 secondes sifflé à Tim Duncan et un autre sur une violation des 24 secondes. DeAndre Jordan met ensuite la pagaille dans la raquette avec son deuxième dunk de la soirée qui offre 7 points d’avance aux siens (19-12) à 4’55 de la fin du premier quart. Redick prend le relais et enchaîne 5 nouveaux points, 24-17, avant que Los Angeles n’encaisse un 9-2 (seulement deux lancers inscrits sur les dernières 3’36 de la période) qui permet à San Antonio d’égaliser 26-26.


Le deuxième quart s’ouvre sur un véritable festival longue distance des Spurs, qui rentrent pas moins de cinq 3-points d’affilée dont 4 pour le seul Marco Belinelli qui donne 9 longueurs d’avance aux siens en seulement 4 minutes, 41-32. Le Hack-a-Jordan peut commencer. Sauf que DeAndre Jordan n’est pas si maladroit (7/13 en première mi-temps) et cela permet aux Clippers (1/9 de loin en 1ère mi-temps) de casser le rythme effréné du début de période et de revenir à 51 partout au terme d’un 16-6. Après deux quarts-temps, Jordan est déjà en double-double (15 pts et 10 rebs) et Chris Paul distribue côté Los Angeles (8 passes) pour palier son 0/7 aux tirs. Côté San Antonio, Belinelli mène les troupes avec 12 pts, suivi par Kawhi Leonard et ses 10 points (mais également 4 turnovers).


2ème mi-temps
Blake Griffin décide de s’énerver à la reprise et marque 6 des 11 points d’un 11-2 en faveur des Clippers, qui rendent leurs adversaires muets (1/7). L’intérieur bâche une tentative de layup de Tiago Splitter puis une minute plus tard, sert Matt Barnes dans le corner, 62-53, forçant un temps-mort de Gregg Popovich. Boris Diaw (17 points à 8/12, 4 rebonds et 5 passes) remet les pendules à l’heure de loin à son retour sur le terrain en remplacement de Splitter. En tête de raquette ou sous le cercle, Griffin poursuit lui son effort mais Belinelli rentre un nouveau tir primé venu d’ailleurs qui maintient son équipe à 5 points, 66-61.


À 0/8 jusque-là, Paul sort de sa boîte avec 4 points consécutifs. Face à lui un duo 100% français avec un layup de Tony Parker (8 points à 4/12, 4 rebonds et 7 passes) sur Griffin entre deux paniers de Diaw, qui réduit l’écart à trois points façon Tim Duncan contre la planche à 2’26, 70-67. Après deux fautes offensives de chaque côté, Patty Mills, rentré une minute plus tôt, égalise de loin grâce à un rebond offensif de son coéquipier brésilien. Toujours intenable mi-distance, Paul marque à nouveau 4 points d’affilée avant de servir Glen Davis pour sa 12e passe décisive de la soirée à 12.3 secondes du buzzer du troisième quart. Manu Ginobili force un layup pour boucler la période et son équipe reste menée 76-72.


Los Angeles perd Davis sur blessure (entorse cheville gauche) en début de quatrième. Splitter rapproche les Spurs à 4 points sur une bonne séquence (80-76) mais les défenses se resserrant, aucune des deux équipes ne marque sur les deux minutes suivantes (elles combinent pour un 0/9). Les solutions viendront des meneurs. Paul débloque les compteurs à 7’43, Parker lui répond 20 secondes plus tard mais caché dans le corner, le n°3 met dedans de loin, 85-78. La tension monte à l’AT&T Center lors d’un contre de Griffin sur Green (son 4e de la soirée). Le Clipper répondra ensuite au dunk de Duncan et au toucher de Diaw par un bank shot bien senti, 89-82 et 4’56 à jouer.


Money time
Diaw fait un bien fou aux siens entre ses fadeaways et ses fixations pour Duncan, les Spurs recollent à 92-88. Le moment parfait pour envoyer Jordan sur la ligne. Il rate deux lancers mais les locaux n’en profitent pas autant que possible et laissent Griffin puis Jamal Crawford refaire leur avance 96-90 à 1’26. Belinelli rate un premier 3-points en sortie de temps-mort mais un rebond de Leonard lui permet de se rattraper et de relancer le match 96-93. Paul manque la cible de l’autre côté et laisse une chance à Leonard lui aussi à 3-points.


Heureusement pour les Clippers, le ballon rebondit sur le cercle. Après un layup clutch de Paul, le psychopathe Belinelli met dedans de loin pour revenir à deux points, 98-96, laissant 14.5 secondes au compteur. Crawford refuse sagement un 3-points et attend la faute (malgré un marcher) avant de rentrer ses deux lancers. Les Spurs ont 10.1 secondes pour remonter 4 points. Belinelli manque la cible, Diaw commet une basket interference (même chose que DeAndre Jordan au match 5) et offre le dernier ballon aux Clippers !
Rendez-vous au Staples Center samedi soir !

Retour à l'accueil