Top 16: Vitoria et Berlin ne sont pas morts, le Barça met le Real au tapis

Si le choc de haut de tableau du groupe E entre Barcelone et le Real Madrid est revenu au Barça jeudi soir (85-80), Vitoria et Berlin se sont imposés. La conséquence est simple : les trois derniers tickets qualificatifs pour les quarts seront attribués lors de la dernière journée !

L'affiche : Barcelone - Real Madrid (85-80)
L'honneur du FC Barcelone est sauf. Corrigés lors de la phase aller du Top 16 par le Real Madrid (97-73), les Blaugranas ont pris leur revanche à domicile au terme d'un match très accroché (85-80). Plus en rythme et portés par un Rudy Fernandez très efficace (11 pts sur les dix premières minutes), les Madrilènes ont perdu le fil de la rencontre dans le deuxième quart (24-16).


Surtout, Barcelone a fait preuve d'une grosse adresse à deux points (22/32, 68,8%) pour tenir tête à son rival jusqu'au bout de la rencontre sans forcément trop solliciter ses joueurs majeurs. Tomas Satoransky (5 pts) est celui qui a passé le plus de temps sur le terrain (27'). Cette victoire permet à Barcelone de revenir à hauteur du Real en tête du groupe E, sans pour autant lui ravir la première place, conservée grâce à une différence particulière à l'avantage du club de la capitale espagnole.


La course à la qualification
Berlin, puis Vitoria, ont réussi ce que peu attendaient d'eux jeudi soir : s'imposer face à un adversaire favori de leurs rencontres respectives. Le plus gros mérite revient à l'ALBA, vainqueur sur le parquet du Panathinaïkos Athènes (66-68) malgré un retard de 9 points à l'entame du troisième quart (55-46, 30e). Portés notamment par Alex Renfroe (16 pts, 9 pds), les Berlinois reviennent à hauteur de leur adversaire du soir dans le groupe E, et peuvent encore espérer se qualifier en jouant une finale avant l'heure à domicile face au Maccabi Tel Aviv, vainqueur de Galatasaray (81-72).


Il restera trois places qualificatives pour les quarts à prendre lors de la dernière journée.
Vitoria s'est très rapidement détaché face à une équipe du Fenerbahçe Istanbul dépassée par les événements (93-76). Mike James (19 pts) a creusé l'écart dans le quatrième quart. Ce succès permet à Vitoria de forcer l'Anadolu IStanbul à s'imposer vendredi pour maintenir intacte la lutte à la qualification dans le groupe F. Une certitude : les succès de Berlin et Vitoria empêchent toute distribution de ticket pour les quarts. Les trois places restantes se joueront lors de l'ultime journée du Top 16.


La stat : 66,7%
Pour venir à bout du Pana, Berlin a pu s'appuyer sur une très bonne réussite à trois points. Les Berlinois ont converti 8 tentatives sur 12. Une efficacité qui, combinée à une domination aux rebonds et un meilleur jeu collectif, a permis à l'ALBA de triompher en Grèce.


Les Français
A Vitoria, Fabien Causeur et Kim Tillie se sont montrés très précieux. Le premier nommé a été efficace en attaque (15 pts, 2 rbds, 3 pds pour 17 d'évaluation) tandis que l'intérieur a donné dans tous les registres (6 pts, 7 rbds, 3pds en 20') en sortie de banc. Kim Tillie s'est même illustré dans le deuxième quart sur deux attaques où il a été chercher un rebond offensif pour remettre dans le cercle puis en empêchant le ballon de sortir sur l'attaque suivante pour transformer son geste en passe décisive à trois points. Edwin Jackson n'est pas entré en jeu pour Barcelone.

Retour à l'accueil