Paul Pierce assomme les Raptors

Déjà défaits deux fois à domicile, les Raptors n’ont pas réussi à faire de même pour le premier match au Verizon Center cette nuit, s’inclinant 106-99. La faute à une équipe de Washington parfaitement en place menée par un John Wall à 19 points à 5/15 et 15 passes, un Marcin Gortat à 24 points (11/15), 13 rebonds, 5 passes et 4 contres et bien sûr à un Paul Pierce qui se révèle comme toujours clutch dans le money time avec 18 points à 5/9.


Trois autres joueurs des Wizards (47.4% de réussite contre seulement 37.4% pour Toronto) participent également à la fête en marquant 10 points ou plus : Bradley Beal avec 16 points 6 rebonds et 3 passes, Otto Porter avec 11 points 8 rebonds et 2 passes et Drew Gooden avec 12 points 7 rebonds et 3 contres, À 37 ans, Pierce plante un 3-points à un peu plus de deux minutes restantes pour boucler un 10-2 en faveur des siens et un autre à 16.3 secondes alors que Toronto s’était approché à trois points. Il se lâchera ensuite face à la foule derrière le panier avec un : « C’est pour ça que je suis ici ! ». DeMar DeRozan (32 points à 11/29, 6 rebs et 6 pds) a permis à son équipe, qui sera ensuite en gros manque de régularité, d’effectuer un bon début de match avec 20 points inscrits dans premier quart-temps (record de franchise) et d’y croire en prenant jusqu’à 10 points d’avance. Lowry démarre son match avec deux 3-points, DeRozan sur un 8/10 puis les deux joueurs vont respectivement rater 11 shoots et 4 shoots d’affilée.


Touché à l’épaule depuis le match 1, Wall ne fait pas d’étincelles au scoring mais gère parfaitement son équipe et notamment Gortat, qui tournait à 12 points et 8 rebonds de moyenne dans la série avant la rencontre. Le Polonais enchaîne trois paniers rapides et ne manque pas de remercier son meneur, qui va tout de même donner l’avantage 43-42 aux siens (premier avantage depuis un 9-7 pour débuter le match) face à Kyle Lowry (15 points à 5/22 et 7 passes, diminué par un rhume, son tibia et son dos) sur un layup éclair. Lui aussi en profite pour lancer un message aux fans présents dans la salle : « C’est ma… ville ! » (en direction de Drake, l’ambassadeur des Raptors). À la mi-temps et après avoir limité ses adversaires à seulement 13 points dans le deuxième quart-temps, Washington est en contrôle 54-48.


Paul Pierce annonce la couleur avec un 3-points pour ouvrir la seconde mi-temps (57-48) mais l’adresse sera ensuite peu au rendez-vous pour l’équipe de Randy Wittman, qui encaisse un 14-6 porté par Jonas Valanciunas et Amir Johnson à l’intérieur. Revenus à hauteur, les Raptors vont tenir jusqu’à un 3-points de Terrence Ross pour égaliser à 88 partout alors qu’il reste 4″40 à jouer. Otto Porter enchaîne alors deux tirs primés précieux pour Washington, qui reprend l’avantage 95-90 à 2″38 alors qu’en deux minutes, Toronto est limité à deux lancers de DeRozan. Le show Pierce commence à 1″58 de la fin du match avec un premier 3-points (98-90), qui sera suivi de deux lancers réussis à 47.1 secondes (102-96). Lowry puise dans ce qui lui reste pour rentrer 3-points (102-99) mais le n°34 en met un autre et le meneur de Toronto ne parvient pas à le lui rendre. Game over.


Dernière chance dimanche pour les Raptors, lors du match 4.

Retour à l'accueil