Milwaukee s'offre un sursis face à Chicago

Les Bucks ont sauvé leur peau en 1.3 secondes cette nuit pour forcer un match 5 dans leur série face aux Bulls. Servi par Jared Dudley, Jerryd Bayless trouve un layup au buzzer qui offre la victoire aux siens 92-90 face à un Derrick Rose en retard et qui réduit la marge de Chicago, 3-1.


Les hommes de Jason Kidd remportent au passage la première victoire en playoffs de leur franchise depuis 5 ans. Ils sont passés à rien de l’élimination puisque la dernière possession était dans les mains de Chicago à 90 partout avant une interception de Khris Middleton (10 points à 4/15sur Rose qui a ensuite entraîné un temps-mort pour mettre en place l’action décisive. Tom Thibodeau déclarera après le match avoir demandé un temps-mort qu’il n’a pas obtenu.


Jimmy Butler a lui signé un record de playoffs (dont 23 à la mi-temps, bouclée sur le score de 50 partout) en carrière avec 33 points à 12/17 et 7 rebonds, suivi par les 16 points 10 rebonds 4 passes et 2 contres de Pau Gasol et les 14 points 5 passes 6 rebonds mais aussi 8 ballons perdus de Rose (26 turnovers pour Chicago contre 13 pour Milwaukee, qui transforme ces nombreuses pertes de balles en 39 points !). Le meneur marque 9 de ses 14 points dans le dernier quart, rentre un 3-points puis sert Gasol qui obtient le 2+1 à 38.4 secondes du buzzer pour effacer un déficit de 6 points.


Menés de 12 points en première mi-temps, les Bucks sont remis sur les bons rails par leur banc et leur défense avec un large avantage de points marqués par les remplaçants par rapport à leurs adversaires (47 à 13). O.J. Mayo termine à 18 points en seulement 23 minutes dont un 3-points important à 1″42 de la fin du match. Dudley signe lui 13 points et 5 passes (dont la passe décisive pour le game winner) alors que Bayless (5/18 dans la série avant son layup de la gagne) termine à 10 points. Giannis Antetokounmpo et Michael Carter-Williams terminent eux respectivement à 10 points et 8 rebonds et 8 points et 5 passes.


Malgré une bonne adresse (10/18 à 3-points et 48.5% de réussite sur le match) et des adversaires limités à 39%, Chicago se tire une balle dans le pied en tombant dans tous les pièges de la défense locale. En 25 ans, seules deux équipes ont perdu plus de ballons que ces Bulls en playoffs.
Match 5 lundi à Chicago.

Retour à l'accueil