Memphis enfonce le clou face à Portland

La sanction est lourde après deux matchs au FedEx Forum pour les Blazers. Non seulement ils repartent dans l’Oregon menés 2-0 mais plus inquiétant encore, ils n’ont montré aucun signe d’amélioration entre le match 1 et le match 2, perdant respectivement les deux rencontres de 14 et 15 points (100-86 dimanche et 97-82 cette nuit). Et comme d’habitude, pas besoin de stats flashy côté Memphis avec 18 points pour Mike Conley (6/11, 6 passes) et Courtney Lee (8/11, 3 interceptions) à l’arrière et 15 points à seulement 4/15, 7 rebonds et 5 passes pour Marc Gasol.


Zach Randolph (10 points, 10 rebonds) est lui aussi en difficulté au niveau du pourcentage de réussite (5/16) mais la défense collective de Dave Joerger a une nouvelle fois complètement cassé le jeu des visiteurs, qui ne shootent qu’à 39% et 6/20 à 3-points (42.7% et 8/16 de loin pour Memphis). LaMarcus Aldridge (7/20) termine à nouveau meilleur marqueur des siens avec 24 points et 14 rebonds mais aussi 4 contres et 2 interceptions et comme lui, ses coéquipiers ont tout le mal du monde à mettre dedans, à l’image du 5/16 de Damian Lillard (18 points), 5/15 de Nicolas Batum (11 points, 7 passes, 7 rebonds) et du 3/13 de C.J. McCollum. Pour la première fois depuis 2011, Portland perd ses deux premiers matchs de playoffs. Il y a 4 ans, ils étaient tombés en 6 matchs contre le futur champion Dallas.


Forcée d’intégrer Allen Crabbe dans le cinq majeur en l’absence d’Arron Afflalo (épaule) et Chris Kaman (cheville), l’équipe de Terry Stotts prend un bon départ et mène 10-2 dans le sillage du 4/5 aux tirs d’Aldridge pour commencer. Memphis (qui obtient 29 points sur seconde chance sur seulement 12 rebonds offensifs, un record de franchise en playoffs) pendant ce temps ne rentre que 8 de ses 25 tentatives, manque des layups faciles et laisse Portland prendre deux points d’avance après 12 minutes, 21-19.


Les locaux mettent la main sur le match dès le deuxième quart, transformant une avance 23-19 de Portland en avantage 34-25 pour eux au terme d’un 15-2 bouclé sur un 3-points signé Jeff Green (9 points à 4/13). Memphis prend alors jusqu’à 12 points d’avance sur un tir primé de Vince Carter et passe un 31-18 à ses adversaires sur la période, menant de 11 points à la pause, 50-39. Coincé dans un match à haute intensité défensive qui ne dépasse pas les 25 points marqués par équipe dans les deux quarts-temps qui suivront, les Blazers (qui perdent le ballon 13 fois contre seulement 5 pour Memphis, synonyme de 16 points pour leurs adversaires) coulent petit à petit, prenant 18 points de retard à la fin du 3e quart.
Match 3 samedi à Portland.

Retour à l'accueil