Les Spurs mettent les Warriors au tapis

32 matchs que les Spurs n’ont plus perdu à domicile face aux Warriors. Le match d’hier n’a pas fait exception à la règle malgré une équipe de Golden State qui restait sur une impressionnante série de 12 victoires. Kawhi Leonard a égalisé son record de points et d’interceptions en carrière avec 26 unités (11/17) et 7 steals dans un match largement dominé par les champions en titre ce dimanche, 107-92, pour une 7e victoire de rang.


Tim Duncan a ajouté 19 points à 6/7, 7 rebonds et 2 passes, Danny Green 18 points à 7/10, 6 rebonds, 3 passes et 3 contres alors que Tony Parker se contente de 23 minutes sur le parquet pour 8 points à 4/9 et 5 passes. Harcelé par Leonard (qui n’a pas eu à jouer le quatrième quart), Stephen Curry n’est pas dans son assiette et termine à 24 points à 9/17 alors que son compère Klay Thompson est encore plus en difficulté avec 6 points à 3/11.


D’entrée de jeu les Spurs infligent un 31-17 (8-1 puis 17-7 pour débuter la rencontre) aux visiteurs qui, portés par 13 points de suite de Curry en début de deuxième mi-temps (57-38 à la pause), vont revenir à 67-53 après trois 3-points inscrits. San Antonio assigne alors Leonard à Curry. Dès leur première confrontation, l’ailier des Spurs lui vole le ballon et monte au dunk face à Draymond Green en contre-attaque. L’écart atteindra les 28 points avant que Gregg Popovich ne prenne la sage décision de reposer ses titulaires.


Prochain match à Oklahoma City mardi pour les Spurs (toujours à la lutte pour la 5e place de la Conférence avec les Clippers, qui jouaient les Lakers hier). Les Warriors seront eux à New Orleans.

Retour à l'accueil