Klay Thompson (42 points) sans pitié face à Memphis

Les Grizzlies ne devaient surtout pas perdre pour espérer finir seconds mais ils sont désormais quasiment condamnés à la 6ème place après leur nouvelle défaite, cette fois sur le parquet des Warriors. Ces derniers s’imposent 111-107 dans le sillage d’un énorme Klay Thompson (42 points à 15/20 dont 8/10 à trois points).


L’arrière a encore eu un coup de chaud avec 37 points, mais cette fois sur la première mi-temps. Il en a inscrit 26 dans le seul second quart soit un de plus que les Grizzlies à 10/13 aux tirs dont 6/7 à trois points. Seul Stephen Curry atteint les 10 points avec 15 unités mais dans le sillage des Splash Brothers les Warriors ont vite pris une avance très confortable. Les Grizzlies étaient privés de Mike Conley et même si Marc Gasol était là malgré sa blessure à la cheville, il a été limité à 6 points. Un seul titulaire des Grizzlies atteint la barre des 10 points, c’est Zach Randolph avec 10. Memphis a sauvé les meubles grâce à un énorme quatrième quart mais leur maladresse durant les trois premiers leur a coûté le match. Ils terminent avec 41.8% aux tirs alors que les Warriors ont shooté à 52.7% dont un 13/24 à trois points.


Golden State a fait exploser la défense des Grizzlies en première mi-temps en inscrivant 68 points à 27/39 aux tirs dont un 10/12 à trois points. Ils ont très vite pris le large en débutant par un 20-10 sous l’impulsion des Splash Brothers pour mener 36-21 après 12 minutes. Puis avec le festival Thompson, auteur de 26 des 32 points de siens en second quart, les Warriors ont pris 25 points d’avance et finalement 22 à la pause.


Au retour des vestiaires, les Grizzlies n’ont pas réagi et Golden State a enfoncé le clou. Ils ont passé un 16-4 pour prendre plus de 30 points d’avance. L’écart a culminé à 32 points après un trois points de Curry et un panier de Leandro Barbosa, 93-61. Memphis a réduit l’addition en fin de quart avec un 5-0 pour un score de 93-66. Malgré ça les Grizzlies ont eu un espoir puisque le banc s’est déchaîné, leur permettant d’inscrire pas moins de 41 points dont 27 de Russ Smith et Jordan Adams. Sur un 20-3 ils sont revenus à 14 points, puis sous les 10 et même à seulement 5 unités à 26.6 secondes de la fin sur un panier de Smith. Golden State a plié mais n’a pas rompu, Justin Holiday finissant le boulot sur la ligne des lancers.


Memphis doit à tout prix gagner le prochain match face aux Pacers mais doit espérer des faux pas des Clippers, Spurs et Rockets pour remonter au classement

Retour à l'accueil