Chris Paul permet aux Clippers d'égaliser

Après la fessée du game 3 les Clippers ont réagi de la meilleure des manières en égalisant dans la série grâce à une victoire 114-105. Le match 5 sera joué à Los Angeles mardi et sera peut-être capital.


Chris Paul a été l’homme du match pour les Clippers avec 34 points à 11/19 et 6 passes dont 10 points dans les 5 dernières minutes. Blake Griffin a sorti également un match très solide avec 20 points, 19 rebonds et 7 passes mais la surprise du chef c’est la superbe performance d’Austin Rivers en sortie de banc. Le meneur a signé 16 points à 7/8 aux tirs, alors que Jamal Crawford et JJ Redick ont eux aussi retrouvé leur adresse avec respectivement 15 et 17 points. Si forte lors du game 3, la défense des Spurs a cette fois été totalement dominée et les Clips ont shooté à 53.6% tout en ne perdant que 9 ballons. Et de l’autre côté les Clippers ont montré un bien meilleur visage défensivement, rendant tout plus difficile aux champions, qui ont rentré seulement 44% de leurs tentatives dont un 6/25 à trois points. Le ballon n’a pas aussi bien circulé et pour ne rien arranger les Texans ont raté 10 lancers francs. Kawhi Leonard fait son match avec 26 points à 10/19, 7 rebonds et 5 passes, tandis que Tim Duncan compile 22 points à 8/13 et 14 rebonds et Tony Parker marque 18 points. Le banc n’a pas eu l’impact habituel, dominé par celui des Clippers, avec 14 points pour Patty Mills, 10 pour Manu Ginobili et Boris Diaw.


Les 6 premiers points du match ont été marqués pour les Clippers, bien mieux entrés dans le match que lors du Game 3 avec un excellente agressivité. Suite au temps mort de Gregg Popovich Kawhi Leonard a pris les choses en main pour inscrire 6 points d’un 8-0 et après 6 minutes les Clippers étaient tout de même devant 11-10 suite à un shoot à trois points de JJ Redick. Très agressif, Tony Parker a remis les siens en tête mais la bonne entrée de Jamal Crawford a permis aux Clippers de faire un mini-break 23-18. Un mini-break rapidement effacé par le bon pasage de Manu Ginobili, 25-25 après 12 minutes.


Austin Rivers et Patty Mills ont effectué un excellent début de second quart avec respectivement 7 points et 6 points pour un score de parité 32-32. Après un très bon passage de Boris Diaw, présent à la création et au scoring, les Clippers ont pris les commandes dans le sillage d’un super duo Chris Paul – JJ Redick, auteur de 15 des 19 derniers points des leurs en fin de première mi-temps. Ils n’ont toutefois pas pu décrocher les Spurs qui ont tenu grâce à Manu Ginobili et Kawhi Leonard, pour un score de 51-47 à la pause.


Le début de troisième quart s’est résumé à un duel Blake Griffin vs. Duncan – Leonard, les trois se répondant coup pour coup. Profitant des nombreuses fautes des Clippers, les Spurs ont fini par repasser devant sur un 11-4, 68-67. Gregg Popovich a alors décidé de faire du Hack-A-Jordan, poussant d’entrée Doc Rivers à le sortir. Et le momentum s’est totalement inversé avec un enchaînement de fautes des Spurs sur Chris Paul qui a aligné 6 lancers pour initier un 12-4 qui a donné le plus gros écart du match jusque là, 81-74. Les Texans ont perdu leur rythme en attaque dans cette fin de quart et ils accusaient 5 points de retard en début de dernier acte.
Sur un 12-4 à la faveur de deux And1 de Crawford et Rivers, les Clippers ont très rapidement porté leur avance à 13 unités 93-80 avec 9’30 à jouer, la défense des Spurs étant sans réponse. Après un temps mort les Spurs ont haussé le rythme défensivement et sous l’impulsion de Tony Parker ils ont répondu par un 8-0, recollant à 88-93. Les Clippers n’ont pas paniqué et Jamal Crawford a mis fin à la série pour en lancer une en leur faveur avec un Chris Paul royal. Le meneur a rendu fou la défense des Spurs et inscrit 6 points et distrubié un caviar pour Redick sur un 9-2 fatal qui a mis LA à l’abri avec 14 points d’avance 106-92. Les Spurs ont eu une lueur d’espoir avec deux tirs à trois points de suite de Leonard mais LA a tranquillement géré son avance.

Retour à l'accueil