Brooklyn réagit face à Atlanta

De retour à la maison, les Nets l’ont emporté 91-83 ce soir face à Atlanta, qui ne mène plus la série que 2-1. Les Nets ont usé d’un 18-0 entre le 3e et le 4e quart pour faire la différence, portés par les 22 points de Brook Lopez mais aussi par un Bojan Bogdanovic exemplaire (19 points).


Brooklyn impose son rythme rapide en début de match avec un 10-2 grâce à une bonne activité au rebond et la réussite à 3-points de Bojan Bogdanovic (19 points) et Deron Williams (2 pts à 1/7 dans le match 2). Mike Budenholzer appelle un temps-mort mais après ce dernier Atlanta enchaîne trois pertes de balles. Brook Lopez (22 points à 7/18 et 13 rebonds) est servi dans la raquette et malgré un avantage 16-5, les locaux ne tirent pas profit de toutes les occasions qui se présentent à eux face à une défense pas encore en place. DeMarre Carroll sanctionne alors à 3-points et l’entrée de Pero Antic fait du bien pour revenir à 16-10. En face les échecs se multiplient mais Bogdanovic limite la casse de loin, 19-14 puis 22-14. Horford sorti, les Hawks subissent les mismatchs et ont du mal à contenir Lopez, qui fait chanter le Barclays Center en permettant à son équipe de mener 31-16 sur un dunk à deux mains à la fin du premier quart-temps.


L’adresse fuit les deux équipes en début de seconde mi-temps mais l’entrée de Dennis Schröder apporte des paniers faciles aux Hawks, qui reviennent à 33-25 après 4 minutes de jeu dans le deuxième quart et au terme d’un 9-2 sur un layup signé Mike Scott. Brooklyn reprend 10 points d’avance sous l’impulsion de ThaddeusYoung (12 points à 5/8 sur les deux premiers quarts-temps) et Johnson (38-28) mais encaisse ensuite un 5-0 conclut par Paul Millsap derrière la ligne pour des Hawks (37.5% en première mi-temps) solidaires des deux côtés du terrain. À la mi-temps, Brooklyn (38.6% de réussite à la pause) conserve 7 points d’avance mais le match est loin d’être terminé.


DeMarre Carroll continue son petit festival personnel (10 points à la mi-temps) au retour des vestiaires et plante 5 points consécutifs après un dunk de Millsap qui était venu ouvrir le bal après plus d’une minute sans panier pour les deux équipes. Carroll ramène ainsi son équipe à un point 48-47, à 9″41. Après quelques minutes de disette durant lesquelles les Nets ne parviennent toujours pas à se détacher, Bogdanovic réveille ses troupes avec une pénétration tout en puissance qui redonne 5 points d’avance aux siens. Lopez enchaîne quelques secondes plus tard avec un jump shot, 58-51. Le répit est de courte durée pour les hommes de Lionel Hollins, qui se prennent un 9-0 en 1″30 de jeu. Atlanta vire donc enfin en tête 60-58 à 4″10. Un temps-mort et 4 shoots ratés plus tard, Young cloue le bec des Hawks avec un 6-0 à lui tout seul et Joe Johnson ajoute un 3-points (9-0) qui redonne 5 points d’avance aux Nets, restés muets pendant près de trois minutes (0/7), avant d’entamer le quatrième quart-temps.


Le run se poursuit sous l’impulsion d’un Johnson et d’un Lopez efficaces au poste et se transforme en un 18-0 entre la fin du troisième et le début de la dernière période. Atlanta passe cette fois près de 5 minutes sans inscrire le moindre point et se retrouve mené 76-62 avant 4 points d’affilée signés Scott, qui réduit l’écart à 10 points alors qu’il reste 6″48 à jouer. Dans l’euphorie de leur série, les Nets vont quelques mauvais choix mais Jarrett Jack rentre son premier tir de la soirée au meilleur des moments et à 3-points, 81-69. Atlanta ne lâche rien et revient à 83-75 mais les Nets, qui continuent malgré tout à encaisser des paniers faciles, résiste jusqu’au bout et tue le match aux lancers-francs.

Retour à l'accueil