Rising Stars: Andrew Wiggins MVP, Rudy Gobert étincelant

La sélection internationale a remporté le Rising Stars Challenge la nuit dernière, au Barclays Center. Si Andrew Wiggins a été désigné MVP de la rencontre, Rudy Gobert a lui aussi brillé, avec notamment quelques actions décisives dans le «money-time».

«Les Français qui sont restés éveillés, j’espère que vous avez apprécié le show», lance Rudy Gobert, sur Instagram. Le Français, qui a «pris beaucoup de plaisir» à jouer au Rising Stars Challenge, n’a pas à s’inquiéter. Les noctambules hexagonaux ont pu se régaler de sa belle prestation au Barclays Center la nuit passée. Très en vue depuis le début de la saison avec le Jazz, Gobert, 22 ans, a continué sur sa lancée. Titulaire au coup d’envoi, il a compilé 18 points à 7/10 aux tirs, 12 rebonds, 3 contres en 21 minutes et a été l’un des principaux artisans de la victoire de la sélection internationale face aux Américains (121-112). Il aurait pu être désigné MVP, mais c’est le Canadien Andrew Wiggins (22 pts, 8/11) qui a été récompensé après une rencontre que les puristes ne retiendront pas éternellement, avec beaucoup de un contre un, peu collectif et de défense. Les deux équipes ont perdu en cumulé 51 balles.

Mais l’essentiel était évidemment ailleurs et il faut retenir que les acteurs ont fait leur possible pour donner du spectacle au public de la salle des Booklyn Nets et aux téléspectateurs. Il faut dire que les quatre participants au concours de dunks étaient de la partie. Victor Oladipo et Zach LaVine ont d’ailleurs terminé co-meilleurs scoreurs de la sélection US avec 22 points. Mason Plumlee (13 pts, 9 rbs), qui évoluait à domicile, a quant à lui subi la loi de Rudy Gobert. Le pivot des Nets a été méchamment contré par le Français à 1’03 de la fin, alors que les internationaux ne menaient que 115-111. «Gobert me rappelle certains des pivots de l’époque où on jouait, comme Dikembe Mutumbo ou Alonzo Mourning», assurait à ce moment-là l’ex-All Star Grant Hill, qui commentait la rencontre sur TNT avec Chris Webber.

Toujours est-il que l’Allemand Dennis Schröder (13 pts, 9 pds) filait au dunk après ce contre de mammouth (117-111) et avant un lancer-franc de ce même Plumlee (117-112). L’excellent Espagnol Nikola Mirotic (16 pts), seul dans le corner, avait ensuite l’occasion de donner l’estocade à trois points mais il manquait la cible. Qu’à cela ne tienne, Gobert était là pour ramasser les miettes et signer la claquette dunk de la victoire à 41’’3 de la fin (119-112, puis 121-112 score final). Rappelons que cette rencontre mettait aux prises, dans un format inédit, les meilleurs joueurs de première et deuxième année, avec une sélection composée exclusivement d’Américains face au reste du monde. Suite du All Star week-end la nuit prochaine, toujours au Barclays Center, avec les concours individuels (meneurs, dunks, trois points). Le All Star Game se déroulera dimanche, au Madison Square Garden cette fois.

Le canadien Andrew Wiggins élu MVP

Le canadien Andrew Wiggins élu MVP

Retour à l'accueil