Real Madrid - Barcelone: le premier classico

La 6e journée du Top 16 de l'Euroligue offre le premier des deux "Clasicos" européens entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Deux clubs qui ne dominent pas autant qu'espéré dans la compétition.

L'enjeu

Le Real Madrid et le FC Barcelone sont cette saison encore deux prétendants assumés au titre de vainqueur de l'Euroligue. Depuis la saison 2008-2009, au moins un des deux clubs est toujours parvenu à se hisser jusqu'au Final Four. Dans le groupe E, Madrid possède une victoire d'avance sur son rival avant leur affrontement. Un avantage d'autant plus important qu'il permet au Real d'occuper la première place de la poule en compagnie du Maccabi Tel Aviv. Troisième, le FC Barcelone a besoin d'un succès dans la capitale espagnole pour revenir sur son adversaire du soir et ne pas se laisser distancer dans la course aux play-offs. A l'approche de la fin de la phase aller du Top 16, le Barça peut espérer forcer un regroupement en cas de résultat favorable.

Leur forme


Malgré leur palmarès bien fourni (8 titres pour le Real, 2 pour Barcelone), les deux formations ne sont pas au mieux cette saison. Le Real reste sur une défaite concédée à Tel Aviv (90-86) pour la revanche de la finale 2014, remportée par le club israélien. Barcelone, qui n'avait concédé qu'une défaite lors de la première phase, a débuté le Top 16 par deux défaites en trois matches. Les coéquipiers d'Alex Abrines ne partiront pas favoris à l'extérieur face à un adversaire qui affiche le même bilan européen (12v-3d), loin d'être équivalent à celui de l'invaincu CSKA Moscou.


Malaga domine la Liga ACB

Le constat est identique en Liga ACB puisque le Championnat espagnol est dominé par...Malaga! L'ancien club de Florent Pietrus (16v-3d) compte une victoire d'avance sur le Real (15v-4d) tandis que Barcelone ne pointe qu'au cinquième rang pour six défaites cette saison. Les Catalans ont en revanche remporté leur premier duel face aux Madrilènes, en Championnat national, disputé juste après l'arrivée d'Edwin Jackson en provenance de l'ASVEL (76-68).

Leurs stats

Cette année, le Real Madrid et Barcelone se veulent collectifs. Rudy Fernandez (11 points par match) et Ante Tomic (11,3 pts) sont les meilleurs marqueurs respectifs de leur équipe. Le jeu des deux clubs espagnols repose surtout sur une bonne défense (moins de 80 points encaissés par match) et une circulation de balle efficace.

Le joueur

15,8 points en Top 16 pour Reyes

Gare à Felipe Reyes. A bientôt 35 ans, le pivot du Real Madrid est en train de réussir un Top 16 exemplaire. En cinq rencontres, il tourne à 15,8 points par match pour 8 rebonds (dont 4,2 offensifs). Face au Maccabi Tel Aviv, il a terminé avec une évaluation totale de 35 malgré la défaite. Un apport à ne pas négliger d'autant plus qu'il joue moins de 25 minutes en moyenne. Son affrontement sous les cercles face à Ante Tomic promet et sera déterminant.

La décla

Xavi Pascual (entraîneur de Barcelone) : «Il nous faudra marquer beaucoup de points si nous voulons gagner, tout en défendant bien. (...) Juan Carlos Navarro et Brad Oleson ne seront pas du voyage à Madrid. Ils continuent de s'entraîner avec le groupe. (...) Les erreurs en Top 16 se paient cher. Ce que nous voulons en premier lieu, c'est nous qualifier et ensuite être à la lutte pour les deux premières places du groupe. (...) C'est un match qui sera regardé par le monde ent
ier.»

Real Madrid - Barcelone: le premier classico
Retour à l'accueil