Max Kouguere: "je suis toujours prêt car je suis un guerrier"

Snobé depuis décembre par l'ancien entraîneur d'Orléans puis relancé le week-end dernier contre Boulogne par Pierre Vincent (son nouvel entraîneur), l'ailier international centrafricain n'a rien perdu de sa détermination et de son envie de gagner. Guerrier dans l'âme, toujours aussi sympathique et disponible, c'est un Max Kouguere complètement décontracté et toujours souriant que l'on a rencontré ce soir au Palais des Sports d'Orléans au terme d'un entraînement à huis clos sous les ordres de Pierre Vincent.


Max Kouguere au micro de News Basket Bêafrika: "On peut dire que c'est une renaissance. Je n'avais pas de problème relationnel avec lui (son ancien coach), mais il a décidé de ne pas me faire jouer. C'était dur pour moi de se retrouver dans cette situation, beaucoup pensaient que j'allais craquer, mais je suis resté lucide tout en continuant à travailler. ça fait du bien de jouer le week-end dernier car ce n'est que sur le parquet que je peux m'exprimer et montrer de quoi je suis capable. J'espère que je continuerai à aider l'équipe au mieux lors des prochains matchs en commençant par celui contre Le Mans (28 février).

Pour être honnête, l'idée de quitter Orléans m'est traversée l'esprit, mais c'était déjà trop tard, puisqu'il n' y avait plus de place à prendre dans les autres équipes, raison pour laquelle j'ai décidé de rester et de continuer à travailler pour voir si je peux éventuellement trouver un autre club avec un meilleur temps de jeu."


"Je suis toujours prêt car je suis un guerrier"

Je vais rejoindre l'équipe nationale centrafricaine à Libreville après le match du 28 février contre le Mans. La Fédération Centrafricaine de Basket-ball (FCBB) a pu obtenir l'autorisation de mon club, donc je serai présent à Libreville pour disputer le tournoi qualificatif. On est dans un groupe abordable avec le Tchad et le Gabon contrairement à l'autre groupe de la Zone 4 très relevé avec le Cameroun et les deux Congo. Le Gabon a une bonne équipe, mais si on arrive à construire une bonne équipe et si nous jouons notre basket, on a de grandes chances pour se qualifier à l'Afrobasket 2015."


"Romain Sato et Maxime Zianveni sont prêts pour l'Afrobasket 2015"

"J'ai eu Romain Sato au téléphone, il a dit qu'il est prêt pour l'Afrobasket 2015. Tout comme Maxime Zianveni qui a déjà donné son accord à la Fédération. Romain m'a dit que c'est pas comme avant où il ne pouvait pas se libérer. Mais là il a signé un contrat de deux ans avec Valence donc il pourra se libérer pour la phase finale si on venait à se qualifier".


"Les Jeux Olympiques de Rio font partis de nos objectifs. "

"On a les moyens pour réaliser ce rêve. Là on est entrain de faire un sérieux travail pour regrouper tous nos meilleurs joueurs qui évoluent dans différents championnats afin d'atteindre le podium à Tunis en Août prochain, pour cela, on doit d'abord se concentrer sur le tournoi qualificatif qui se déroulera à Libreville début mars".


Le centrafricano-américain James Mays de retour en équipe nationale?

"On a pas encore abordé avec le président (Jean De Dieu Mageot) la question concernant le retour de James Mays en équipe nationale. Mais on espère bien sûr qu'il fera parti de l'équipe pour la phase finale, mais comme on en est pas encore là, on verra ça prochainement, puisqu'on a le temps de voir ça. On va essayer de le convaincre, de le motiver de venir, mais on va d'abord travailler sur des joueurs centrafricains qui sont disponibles de venir comme Maxime Zianveni qui a déjà donné son accord, Romain Sato, Michael Mokongo...On travaillera également sur la piste de Wilfried Yeguete, car c'est aussi un bon joueur ".


Will Yeguete a t-il envie de représenter la Centrafrique? Car il avait laissé entendre par le passé qu'il souhaite plutôt jouer pour l'équipe de France senior.


"Bien sûr que oui il a envie, après il ne faut pas se voiler la face, en équipe de France il y'a de grande concurrence entre de nombreux joueurs qui évoluent au très haut niveau, alors qu'avec la Centrafrique il peut avoir la chance de se qualifier aux Jeux Olympiques de Rio, donc le choix est simple. On va essayer de discuter avec lui et le motiver à venir. Et s'il dit non, il y'a d'autres joueurs centrafricains sur qui on peut compter".


"On va tout faire pour se qualifier"

Retour à l'accueil