Kobe Bryant veut imiter les Spurs

Dans un entretien à NBA TV, Kobe Bryant a fait part d'une certaine admiration pour San Antonio. «Je pensais que les Spurs étaient finis il y a 20 ans. Et ces gars gagnent toujours aujourd’hui. J’espère que je pourrai connaitre cette renaissance moi aussi», a déclaré la star des Lakers, actuellement blessée et qui refuse de parler de retraite pour le moment. «Je ne peux pas dire que c’est la fin».

« J’ai beaucoup shooté depuis mes huit ans. Mais « trop », c’est une question de perspective. » a commencé par expliquer le Black Mamba à Chuck Klosterman de GQ. « Certaines personnes pensaient que Mozart avait trop de notes dans ses compositions. Je connais des gens qui disent que je shoote trop. Je trouve ça très intéressant. Si on revient à Mozart, il répondait aux critiques en disant qu’il n’y avait pas trop ou pas assez de notes. Il y en avait autant que nécessaire. »

Dans cet entretien, Kobe Bryant est également revenu sur sa relation avec Phil Jackson. Et a avoué que son passé avec l’ancien entraîneur des Lakers était assez tendu :

« Il est très intelligent, et il a compris la dynamique qu’il devait gérer entre moi et Shaq. Donc parfois il m’attaquait dans la presse, et j’ai compris qu’il le faisait pour plaire à Shaq. Quand j’ai compris ce qu’il faisait, j’ai pensé que c’était une insulte à mon intelligence. Je veux dire, je savais ce qu’il faisait. Pourquoi n’est-il pas venu m’en parler ? En plus, j’allais le voir et nous parlions de certains choses en privé, et il les a utilisées pour manipuler les médias contre moi. »


Mais Phil Jackson a également piqué le Black Mamba dans son orgueil :

« A partir de ce moment, j’ai dit ‘ Je ne peux pas continuer de supporter ça. ‘ C’était durant nos trois premiers titres. Donc quand il parlait dans la presse et disait des choses sur moi, je me disais ‘ F… it. C’est terminé avec ce mec. Je vais jouer pour lui et remporter des titres, mais il n’y aura aucun échange entre nous. ‘ Au même moment, il m’a conduit à un rythme de folie. Parce que volontairement ou non, il m’a mis une énorme pression sur les épaules pour être efficace et pour être bon et bon aujourd’hui. »

Peut-être que, comme Mozart avec ses notes, et le Black Mamba avec ses shoots, Phil Jackson savait très bien doser ses critiques envers Kobe Bryant.

Nouvel extrait de l’interview de Kobe Bryant, avec cette fois comme sujet Shaquille O’Neal et leur association au début des années 2000.


Étiez-vous amis ?


Non


Quel était le problème ?


Je suis obsessif et je crois que vous avez besoin de travailler nuit et jour pour aller où vous voulez aller. Et lui voulait faire autrement. Il y avait une confrontation permanente pour y arriver…mais je ne voulais pas reculer, lui non plus. ‘Tu penses qu’on devrait jouer d’une certaine façon, que tu devrais avoir le ballon dans les mains ? Je te donne le ballon si tu travailles.’ Tu ne bosses pas, tu n’as pas le ballon. Il me disait ‘donne-moi le ballon’, ‘Non! Travaille !


J’ai été honnête. Aucun de nous deux n’allait sourire en tête à tête et parler par derrière. Nous n’avons jamais fait ça. Nous nous disions les choses en face ‘on en finit avec ça et allons gagner’.

Retour à l'accueil