Eurocup: le CSP Limoges au bord de l'élimination

Dépassés par l'impressionnante pression défensive de leurs adversaires russes, les limougeauds s'inclinent logiquement sur le score de 72-86. Leur destin en Eurocup est désormais entre les mains de Cantù, qui va recevoir le Paok Salonique.

Le Khimki Moscou n'a pas volé sa victoire.

Dès le premier quart temps, l'équipe russe prend l'avantage avec une défense d'acier. Limoges est aussi au combat, mais à un niveau moindre. Le CSP se laisse distancer notamment par manque de réussite.


Pour le meneur Pape-Philippe Amagou,
"Même si on a mis l'envie, ça n'a pas suffit au départ."

Cette première période se solde par un sévère 14-21. Le CSP vient de prendre un retard qu'il ne rattrapera pas.

Mauvaise séquence

L'écart se creuse encore dans le début du deuxième quart temps. Cela correspond à la présence sur le parquet de Ramel Curry, joueur clef de l'effectif limougeaud décidément très en dessous des attentes du club. Moscou compte jusqu'à 13 points d'avance. Après cette mauvaise séquence, on ne reverra plus l'américain sur le parquet.

Ensuite, le Limoges CSP retrouve sa défense et parvient à revenir dans le match. Sur ce quart temps, les deux équipes sont à égalité 18-18, et Moscou mène à la mi-temps 32-39.

Belle énergie
Mais dans le 3e quart temps, Limoges ne parvient pas à renverser la vapeur. La belle énergie de Pape-Philippe Amagou, Frejus Zerbo ou Ousmane Camara ne suffisent pas.
Le plus faible écart est de 6 points, mais les russes enfoncent le clou et terminent le quart temps sur le score de 52 à 63.

Dans le dernier quart, il n'y a plus trop d'espoir. La grosse colère de l'entraîneur Jean-Marc Dupraz lors d'un temps mort n'y changera rien : l'excellent meneur Tyrese Rice et ses coéquipiers s'imposent 72-86, un écart de 14 points.

Moral en berne
Pour Jean-Marc Dupraz, le Khimki Moscou était ce soir au dessus du CSP :
C'était très fort. Ils ont battu le CSKA Moscou il y a deux jours, et on comprend pourquoi (...). Face à une équipe comme ça, il faudrait vraiment être au taquet, et en ce moment on n'a pas ces ressources là.

Effectivement, la situation du CSP est délicate : l'équipe a perdu 5 de ses 6 derniers matchs, et elle est sur une série de 3 défaites à domicile. Le moral des joueurs est au plus bas.

3 points max
Concernant l'Eurocup, l'avenir est bien sombre, et en tout cas il n'est plus entre les mains du CSP. Pour rester en course, il faudrait que Cantu perde demain sur son parquet face au Paok Salonique, ou gagne avec une très courte avance, 3 points maximum. Peu probable.

Le meneur cercliste Pape-Philippe Amagou était très déçu après me match :
On ne voulait compter que sur nous. C'est une grosse déception. On se sent presque déjà sortis de cette coupe d'Europe (...). Demain, je ne vais même pas regarder.

Retour à l'accueil