Sale soirée européenne pour les clubs français

La soirée européenne n'a pas été bonne pour les clubs français. En Euroligue féminine, Bourges s'est inclinée chez les Turques de Kayseri (77-73). Même chose en EuroCoupe masculine. Le CSP Limoges a été vaincu sur le terrain des Italiens de Cantu (68-57), qui reviennent à la hauteur des Limougeauds à la 2e place derrière Khimki Moscou dans ce groupe J. A domicile, Dijon a subi la loi des Allemands de Bamberg (86-56), ce qui les maintient à la dernière place de ce groupe K. Dans le groupe M, Paris-Levallois est allé s'incliner chez les Turcs d'Izmir (86-79). Dans le groupe G, Strasbourg s'est incliné (72-66) chez les Tchèques de Numburk, comme Nancy chez les Russes de Kouban (85-70) dans le groupe N.


Victorieuses à l'aller (79-71), les Berruyères ont perdu de 4 points lors de cette 11e journée et ont encaissé leur cinquième défaite. Si elles ont gardé leur rang au classement (4es), elles ont devant elles un programme compliqué avec notamment des matches contre les deux formations qui dominent la poule (Fenerbahce et Salamanque). En Turquie, les Françaises, débordées en début de match, ont repris le dessus dans le deuxième quart-temps (8-17) avant une fin de partie très indécise (égalité à 70) jusqu'à la dernière minutes.


L'apport de Lindsay Walhen (15 points, 4 passes décisives), l'arrière championne olympique en titre avec la sélection US qui a rejoint récemment Kayseri, s'est avéré déterminant. Côté berruyer, Johannah Leedham, qui avait tant pesé à l'aller, n'a pu inscrire que 5 points (avec toutefois 4 passes et 2 rebonds) au sein d'un groupe moins adroit que son rival (47,9 % contre 57,8 %) malgré l'efficacité de Céline Dumerc (18 points) et Helena Ciak (16 points).

Retour à l'accueil